Intrigues autour de la CVR




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 22 novembre 2012  à 08 : 41 : 20
a

Le secrétaire exécutif du Forum pour le Renforcement de la Société Civile, FORSC, Raymond Kamenyero indique que l’avant projet de loi portant sur la mise en place de la commission vérité et réconciliation est lacunaire au chapitre des attentes des victimes.

Au cours d’une interview exclusive que Kamenyero a accordé à la Radio isanganiro ce jeudi, il a dit que l’avant projet de loi sur la mise en place de la CVR n’est pas explicite sur ses relations avec la justice. Selon le secrétaire exécutif du Forsc, cet avant projet de loi qui est aujourd’hui dans les mains du parlement burundais en cours d’analyse, ne montre pas les liens qu’il a normalement avec le Tribunal spécial mais réserve plutôt une attention particulière au pardon.

Sans contester l’importance du pardon, Raymond Kamenyero dit que les burundais dans leurs diversités ont tellement soif de la justice. Selon lui, les gens qui ont perdu les leurs ou encore de leurs biens n’auront pas de réparation aussi longtemps que la notion de justice n’aura pas de place dans ce nouveau projet de loi sur la commission vérité et réconciliation.

Pour lui, les burundais si une fois le chapitre justice n’en faisait pas partie la CVR sera sans effet. Il a demandé aux parlementaires burundais de faire le contour de cette question avant son adoption pour l’intérêt surtout des victimes pour qui, à défaut de cette considération la montagne, a-t-il souligné, n’accoucherait que d’une souris.

Le président de la république a promis la mise en place de cette commission avant la fin de l’année lors de son message à la nation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

277 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Elections 2020, la contribution qui fait couler beaucoup d’encre et de salive



a

Rumonge :Le législatif « contredit » ou « corrige » l’exécutif



a

"Le retrait du Burundi de la CPI n’est pas synonyme de l’impunité", dit la Ministre de la Justice



a

Des engins de pêche prohibée saisis à Rumonge



a

Conflit de représentation au sein de la coalition COPA : MUTABAZI dans les collimateurs



a

Une forte présence des militaires et policiers à Ngagara



a

BURINGA –Des personnes en provenance d’un enterrement attaquées



a

Burundi : Trente civils tués en 2 semaines, la Ligue Iteka s’inquiète



a

Les négociations de Bujumbura suspendues ce samedi



a

Deux civils tués et un policier grièvement blessé au centre-ville Bujumbura.





Les plus populaires
Simples faussaires ou administration parallèle ? ,(popularité : 1 %)

Un nourrisson éloigné de sa maman à base de conflits,(popularité : 1 %)

A qui profite la limitation des libertés publiques ?,(popularité : 1 %)

Cibitoke : Des écoles détruites par les pluies torrentielles,(popularité : 1 %)

Les prix des denrées alimentaires triplent : l’OBR et la Regideso pointés du doigt ,(popularité : 1 %)

La privatisation des entreprises de l’Etat ou "vache laitière", dit le Parcem ,(popularité : 1 %)

Intrigues autour de la CVR ,(popularité : 1 %)

Vente par voie parée : La Cour Constitutionnelle se déclare incompétente,(popularité : 1 %)

La police interdit l’exportation des mandarines.,(popularité : 1 %)

Kinama , un marché qui pue,(popularité : 1 %)