Sit in dans les champs de maïs en réaction contre l’urbanisme




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 26 novembre 2012  à 07 : 06 : 25
a

Plus de 130 familles de la commune de Buterere en Mairie de Bujumbura ont fait un sit in dans leurs champs ce vendredi en réaction contre la direction générale de l’urbanisme qui aurait pour objectif de les chasser de leurs parcelles.

Ces personnes s’insurgent contre la même direction générale qui a placé dans ces champs deux containers endommageant du cout les plantations à savoir les plants de maïs et autres. Selon ces personnes, certaines de ces familles sont nées dans cette localité. D’autres ont acheté ces parcelles et ont des documents d’attestations à leurs dispositions qui témoignent sans risques de se tromper que ces parcelles sont leurs propriétés.

Pour le moment ils ne veulent en aucune façon entendre parler d’expropriation. Certains d’entre elles nous ont même montré des documents. Les responsables de la direction générale de l’urbanisme estiment de leur coté que ces parcelles reviennent plutôt à la Mairie selon du moins les documents qu’ils ont laissés à certaines personnes dont leurs maisons ont été détruites.

Ces personnes persistent et signent en disant qu’elles sont loin de comprendre que ces parcelles ne sont pas les leurs et sont insensibles à toute idée d’expropriation. 28 familles dont les maisons ont été détruites par la direction générale de l’urbanisme l’année écoulée continuent à habiter ces semblants de maisons.

Dans l’entre temps, les victimes ont porté plainte à l’institution de l’Ombudsman mais toujours est il que Mohamed Rukara n’a pas encore traité le problème comme elles le souhaitent. « On risque d’attendre Godot », ont-ils martelé.

Le confit entre la direction générale de l’urbanisme et les habitants de Buterere date de 2010 mais l’issue reste incertaine, le Kenya aurait pour objectif d’y ériger les locaux de son Ambassade au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

289 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo





Les plus populaires
Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 95 %)

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 11 %)

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés,(popularité : 6 %)

Kayanza : Gatara, la commune plus peuplée,(popularité : 5 %)

Le charbon de bois , un produit rare à Bujumbura ,(popularité : 5 %)

L’effectif des abandons scolaires est inquiétant au Burundi,(popularité : 5 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 5 %)

Muyinga : Les mutuelles de santé communautaires s’implantent tant bien que mal,(popularité : 5 %)

Burundi : Le redéploiement des enseignants : Même la gardienne touchée à Musaga I,(popularité : 5 %)

Des burundais expulsés de la Tanzanie,(popularité : 5 %)