L’OIM plaide pour des rapatriés Burundais




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 27 novembre 2012  à 18 : 19 : 23
a

L’Organisation Internationale pour les Migrations, OIM, demande qu’un fond de 2,8 millions USD, soient levés pour soutenir le retour volontaire et la réinsertion des 37.000 anciens réfugiés burundais qui vivent actuellement en Tanzanie.

Dans un communiqué rendu public ce mardi, l’OIM indique que ces réfugiés vivent dans deux camps établis dans l’Ouest de la Tanzanie (Mtabila et Nyaragusu) depuis qu’ils ont fui les violences communautaires au Burundi en 1972 et en 1993.

La Tanzanie en collaboration avec le HCR, le Haut Commissariat pour les Réfugiés et le Gouvernement de Bujumbura prévoient 1.1millions d’USD pour assurer le transport de ces anciens réfugiés et leurs propriétés vers le Burundi et soutenir les services de l’immigration tanzanienne dans cette initiative.

Un montant supplémentaire de 1,7 million USD sera destiné à l’évaluation des besoins pour l’intégration socio-économique des anciens réfugiés en vue de mettre en place des programmes de réinsertion sociale dans les zones de forte concentration indique encore ce communiqué .

Pour le moment les mêmes rapatriés ont droit à de l’argent comptant des denrées alimentaires pour 6 mois, l’assistance médicale, un abri et l’éducation de la part du HCR.

L’OIM a également engagé des experts chargés de s’assurer, en collaboration avec les autorités burundaises, de la disponibilité des services sociaux de base pour les anciens réfugiés et les communautés d’accueil selon toujours ce communiqué.

Outre ces problèmes d’installations de ces rapatriés au Burundi, les problèmes de terres se posent avec acuité et sont sources d’insécurité particulièrement au sud et à l’ouest du pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1304 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
La Communauté Islamique divisée plus que jamais ,(popularité : 5 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 4 %)

Le fonds mondial exige à SEP-CNLS le recouvrement de 283063 Dollars US,(popularité : 4 %)

Muyinga/Handicapés à l’école,(popularité : 4 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 4 %)

Burundi : Un hôpital couronné par le Président de la république,(popularité : 4 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 3 %)

Léon Manwangari n’est plus ,(popularité : 3 %)