Meutre au quartier de Ngagara




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 30 novembre 2012  à 18 : 19 : 39
a

Une personne a été tuée par trois hommes armés de fusils de type Kalachnikov ce vendredi vers 1 heures du matin, alors qu’elle rentrait chez elle au quartier 5 de Ngagara comme le confirme un voisin qui était avec lui au moment de l’attaque, celui-ci ayant échappé de justesse à la mort.

Emile Ncumira, qui était de nationalité rwandaise, se rendait au quartier 5 en commune de Ngagara. Aux environs de l’Eglise catholique Saint Joseph, les bandits les ont attaqués, armes de types kalachnikov à la main.

Quand ils se sont rencontrés, ces bandits leur ont intimé l’ordre de lever les mains pour témoigner qu’ils n’avaient pas d’armes sur eux selon les témoignages de cette même personne qui était avec la victime.

Ces auteurs du crime ont fouillé le voisin de la victime au moment où celle-ci avait pris le large mais en vain puisqu’il est mort à quelques mètres de l’Eglise Catholique Saint Joseph de Ngagara .

Visiblement, l’intervention de la police aura été tardive puisqu’elle est arrivée sur les lieux du crime plus de deux heures plus tard selon les propos d’un policier qui dit avoir fait le procès verbal après la consommation du crime.

Dans l’entre temps, l’administrateur communal déplore l’absence de patrouilles nocturnes par police ces derniers jours pour des raisons qu’ils ignorent encore.

« Puisque la persistance des cas de criminalités est devenue une triste réalité ces derniers jours surtout dans les communes de Cibitoke, Bwiza et ailleurs dans la Mairie, la politique de désarmement de la population aurait elle produit un impact ? », s’interroge aujourd’hui la population de Ngagara.

L’administrateur communal de Ngagara estime que la population qui possède des armes de manière irrégulière devrait les remettre sans tarder sinon la population sera obligée de recourir à d’autres




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1055 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 36 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 7 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 4 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 4 %)

12 assaillants tués selon Col. Baratuza,(popularité : 3 %)

Nzabampema et les siens ‘’seraient loin de se rendre’’ ,(popularité : 3 %)

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika,(popularité : 3 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 3 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

Un membre du conseil communal de Ruyigi tuée,(popularité : 2 %)