Gitega : Une fillette malformée attend beaucoup de vos gestes charitables




Par: Désiré Nimubona , mardi 8 novembre 2011  à 09 : 36 : 14
a

Bébé est née en mai 2011 à Gitega au centre du Burundi. Depuis sa naissance, elle n’a jamais connu aucune seconde de bonheur. Tantôt, dans le bloc opératoire, tantôt sur le lit l’hôpital. Elle aurait aimée naitre comme les autres enfants de Gitega au Burundi ; pourquoi pas du monde entier. Malheureusement cela n’a pas été le cas. Bébé est née avec une malformation physique étrange : elle n’a pas d’orifice anal

« Depuis que l’enfant est née en mai dernier, elle n’a pas d’orifice anal pour son grand besoin. Les médecins se cherchent un autre orifice pour la décharger, » déclare le père de cette fille, Lin Nshimirimana.

Souffrances après souffrances ! Alors que son père doit chercher des médecins spécialistes ayant des moyens et des compétences pour la soulager, la bébé s’attend actuellement à une autre opération chirurgicale pour avoir un autre orifice et boucher l’actuel.

Selon la tradition burundaise, il est rare qu’un homme pleure en publique. Pour Lin Nshimirimana, ne pas verser ses larmes dans des situations pareilles est, depuis la naissance de cette fillette, impossible.

« Chaque fois que je vois l’enfant souffrir, je verse des gouttes de larmes, j’ai presque perdu de courage ! » raconte impuissamment le père de la petite Bébé, comme l’appelle-t-il.

Lin Nshimirimana souligne que le médecin qui a suivi cet enfant depuis sa naissance lui a suggéré de se préparer à une intervention chirurgicale de sa fille en terre étrangère, en Inde ou en Europe, suite à la gravité de son problème.

Il doit, selon les dires du médecin, dépenser au moins entre 12 et 15 millions de francs burundais pour que sa fillette recouvre la voie normale de faire ses besoins.

Lin Nshimirimana fait appel aux cœurs charitables de porter secours afin de permettre à la fillette de retrouver sa vie normale.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

7766 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 5 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 5 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 5 %)

Bubanza : HONYORA UKARABE, un dispositif pour le lavage des mains ,(popularité : 4 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 4 %)

La Communauté Islamique divisée plus que jamais ,(popularité : 4 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 3 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 3 %)

Le fonds mondial exige à SEP-CNLS le recouvrement de 283063 Dollars US,(popularité : 3 %)

Muyinga/Handicapés à l’école,(popularité : 3 %)