La COSYBU plaide pour une harmonisation salariale juste




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 7 décembre 2012  à 13 : 13 : 56
a

La COSYBU estime que la ministre de la fonction publique use des manœuvres dilatoires pour créer la division entre les fonctionnaires de l’Etat ces derniers jours et bloquer ainsi la politique d’harmonisation des salaires.

Au cours d’une conférence de presse de ce jeudi, Tharcisse Gahungu, président de la Confédération des Syndicats du Burundi, COSYBU, a indiqué que les récentes négociations entre les syndicats et le gouvernement sur la validation du projet de politique salariale n’ont pas abouti à cause des intrigues de la ministre de la fonction publique d’une part, et des imperfections contenues dans celui-ci.

Selon lui, ce projet de politique d’harmonisation salariale préconise le gel des annales et ne permet pas aux fonctionnaires de l’Etat d’avancer en grades. De la part de Tharcisse Gahungu , une telle pratique est contraire aux textes de lois que le Burundi a ratifiés.

Les syndicats dénoncent aussi la volonté du ministre de tutelle de vouloir la validation de ce projet de politique salariale contre vent et marrée.

Tharcisse Gahungu demande au pouvoir de Bujumbura privilégier les négociations en vue d’aboutir sur un projet d’harmonisation salariale qui satisfasse tous les fonctionnaires de l’Etat aujourd’hui.

Il demande au pouvoir de Bujumbura de tout faire pour désamorcer le climat délétère existant aujourd’hui parmi les fonctionnaires de l’Etat à cause de l’injustice salariale criante.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

346 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent



a

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout





Les plus populaires
Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 37 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 28 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 14 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 11 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 8 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 7 %)

La construction du tombeau du Lieutenant Général Adolphe Nshimirimana,(popularité : 4 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 4 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 4 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 4 %)