Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Moïse Bucumi a eu raison sur la chambre basse




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 8 décembre 2012  à 12 : 14 : 20
a

Ce vendredi la chambre basse du parlement a adopté un projet de loi portant privatisation du port de Bujumbura bien que les critiques contre sa privatisation fusèrent de partout.

Vers 10 heures du matin une information circule comme quoi la chambre basse aurait un projet de loi à analyser mais difficile de savoir exactement le projet dont il est question pour la Radio qui décide malgré tout d’y affecter un journaliste. Visiblement, c’est comme si l’adoption allait se faire en catimini.

Vers midi , heure de Bujumbura , les choses se décantent , l’Assemblée Nationale a été convoqué pour adopter le projet de loi portant concession du port de Bujumbura à l’entreprise "Global port services ". Contre vents et marrée et surtout malgré les critiques de plus d’un le projet allait être adopté pourrait-on se demander.

Le président de l’Assemblée Nationale a indiqué en effet que les parlementaires avaient été convoqués pour écouter la position de la cour des comptes au chapitre de la privatisation du port de Bujumbura. Le président de la cour des comptes, Elysée Ndaye a recommandé au parlement de laisser le pouvoir de Bujumbura parachever son projet de privatisation du port de Bujumbura puisqu’il n’est émaillé d’aucune imperfection.

Le président de l’Assemblée Nationale a demandé aux députés s’ils peuvent approuver le projet de privatisation du port de Bujumbura telle qu’attendue par la population.


Rebondissement.
La plénière a été traduite en vote. Les membres de l’Uprona ont été surpris de constater que la votation avait été prévue à l’avance comme l’a souligné le président du Parti Uprona, Pr Charles Nditije qui n’a pas manqué d’évoquer pour la deuxième fois les imperfections ayant émaillées la privatisation du porte de Bujumbura puisque l’entreprise qui a gagné ce marché était fictive au départ. Pour Bonaventure Niyoyankana, le parti au pouvoir vient de sacrifier les intérêts de la population. Sur 91 parlementaires seulement 6 de l’Uprona n’ ont pas approuvé ce projet de loi.


Surprenant
. Alors que même certains parlementaires comme ceux de l’Uprona ne savaient pas sur quoi allait porter la plénière qui a été transformée en vote, 17 parlementaires membres du CNDD-FDD avaient donné des mandats aux autres parlementaires pour faire le vote à leur place.

Finalement, comme l’avait souligné le ministre des transports Moise Bucumi ce n’était pas l’Assemblée Nationale qui pouvait empêcher que la privatisation du port de Bujumbura ait lieu. Le contrôle de l’action gouvernementale échappe à l’Assemblée Nationale, l’avait aussi souligné le président de l’OLUCOME .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

737 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 37 %)

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 21 %)

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique ,(popularité : 20 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 13 %)

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR,(popularité : 13 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 13 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 13 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 13 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 13 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 13 %)