Moïse Bucumi a eu raison sur la chambre basse




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 8 décembre 2012  à 12 : 14 : 20
a

Ce vendredi la chambre basse du parlement a adopté un projet de loi portant privatisation du port de Bujumbura bien que les critiques contre sa privatisation fusèrent de partout.

Vers 10 heures du matin une information circule comme quoi la chambre basse aurait un projet de loi à analyser mais difficile de savoir exactement le projet dont il est question pour la Radio qui décide malgré tout d’y affecter un journaliste. Visiblement, c’est comme si l’adoption allait se faire en catimini.

Vers midi , heure de Bujumbura , les choses se décantent , l’Assemblée Nationale a été convoqué pour adopter le projet de loi portant concession du port de Bujumbura à l’entreprise "Global port services ". Contre vents et marrée et surtout malgré les critiques de plus d’un le projet allait être adopté pourrait-on se demander.

Le président de l’Assemblée Nationale a indiqué en effet que les parlementaires avaient été convoqués pour écouter la position de la cour des comptes au chapitre de la privatisation du port de Bujumbura. Le président de la cour des comptes, Elysée Ndaye a recommandé au parlement de laisser le pouvoir de Bujumbura parachever son projet de privatisation du port de Bujumbura puisqu’il n’est émaillé d’aucune imperfection.

Le président de l’Assemblée Nationale a demandé aux députés s’ils peuvent approuver le projet de privatisation du port de Bujumbura telle qu’attendue par la population.


Rebondissement.
La plénière a été traduite en vote. Les membres de l’Uprona ont été surpris de constater que la votation avait été prévue à l’avance comme l’a souligné le président du Parti Uprona, Pr Charles Nditije qui n’a pas manqué d’évoquer pour la deuxième fois les imperfections ayant émaillées la privatisation du porte de Bujumbura puisque l’entreprise qui a gagné ce marché était fictive au départ. Pour Bonaventure Niyoyankana, le parti au pouvoir vient de sacrifier les intérêts de la population. Sur 91 parlementaires seulement 6 de l’Uprona n’ ont pas approuvé ce projet de loi.


Surprenant
. Alors que même certains parlementaires comme ceux de l’Uprona ne savaient pas sur quoi allait porter la plénière qui a été transformée en vote, 17 parlementaires membres du CNDD-FDD avaient donné des mandats aux autres parlementaires pour faire le vote à leur place.

Finalement, comme l’avait souligné le ministre des transports Moise Bucumi ce n’était pas l’Assemblée Nationale qui pouvait empêcher que la privatisation du port de Bujumbura ait lieu. Le contrôle de l’action gouvernementale échappe à l’Assemblée Nationale, l’avait aussi souligné le président de l’OLUCOME .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

695 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 8 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 7 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 4 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Les communes de la Mairie de Bujumbura réduites à trois ,(popularité : 3 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 3 %)

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement,(popularité : 2 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 2 %)