Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 21 décembre 2012  à 12 : 15 : 12
a

L’ancien vice président de la Commission Nationale des Terres et autres Biens, CNTB, actuellement deuxième vice président du Sénat, Pontien Niyongabo, estime qu’il n’a pas mis en application les injonctions de l’Uprona dans la résolution des conflits fonciers qui opposaient les résidents et les rapatriés.

Dans une intreview qu’il a accordée à certains médias ce jeudi pour réagir contre les propos de l’actuel président de la CNTB, Monseigneur Sérapion Bambonanire, contre sa personne, Pontien Niyongabo a demandé au président de la CNTB de résoudre les problèmes de terres conformément avec la loi au lieu de créer des polémiques.

Monseigneur Sérapion Bambonanire avait en effet pointé du doigt lancien vice président de la CNTB en la personne de Pontien Niyongabo comme ayant été l’élément catalyseur dans les réalisations, des réalisations qui contiennent beaucoup d’imperfections à cause de l’Uprona selon lui.

« Le bilan des réalisations de la CNTB lorsque Feu Abbé Aster Kana en était à la tête relève des injonctions de l’Uprona », a souligné le président actuel de la CNTB.

En résolvant les problèmes de terres actuellement, Sérapion Bamboneranire estime qu’il fait preuve de neutralité parce qu’il n’a été mandaté ni par le parti ni par un quelconque groupe, mais plutôt parce qu’il est homme d’Eglise.

Monseigneur Bambonanire avait affirmé que telle est la raison pour laquelle la commission est pour le moment en train de revoir certaines des décisions de cette époque.

En réaction contre ces propos qu’il qualifie d’invectives, l’ancien Vice-président de la CNTB dit que 23 membres avec lesquels il travaillait avaient été choisis sur base d’intégrité et de compétence par le président de la république.

Il dit que 90% des conflits fonciers avaient été résolus à l’amiables grâce au courage et à la détermination des 23 membres de ladite commission qui mettait en avant les textes de lois, mais aussi la cohabitation pacifique des citoyens.

Le président de la CNTB est accusé d’être plus favorables aux rapatriés en résolvant ces problèmes de terres, ce qu’il a toujours nié.

De la part de Pontien Niyongabo, Sérapion Bambonanire est un homme d’Eglise mais si aujourd’hui le caractère d’une personne peut changer, le tempérament pas encore.

Les problèmes de terres entre les résidents et les rapatriés font parler d’eux depuis le début du rapatriement 1998. Les rapatriés, à leur retour au pays, ont trouvé que leurs terres avaient été, soit distribuées par les pouvoirs qui se sont succédé, soit occupées par les résidents qui s’en étaient octroyées en violations de la loi. Les divergences sont au rendez vous entre eux malgré les solutions de la CNTB.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

800 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 15 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 15 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 14 %)

L’hôpital public de Rumonge face à de nombreux problèmes,(popularité : 13 %)

La brigade spéciale anti-corruption veut commencer par les jeunes pour éradiquer la corruption,(popularité : 13 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 13 %)

Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 13 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 13 %)

Muyinga : Des activités visant la fidélisation des démobilisés du CNDD-FDD en cours ,(popularité : 13 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 13 %)