Plan d’action pour le Centre de médecine légale en Afrique de l’Est




Par: Agence est-africaine de Presse , vendredi 21 décembre 2012  à 12 : 59 : 18
a

Article produit par Isaac Mwangi/Agence est-africaine de Presse

Arusha, 21 décembre 2012 (EANA)- Les experts régionaux en médicine légale se réunissent dans la capitale ougandaise Kampala pour discuter des modalités de mise en opération du Centre spécialisé médico-légal de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE).

Selon le Secrétaire général adjoint de la Communauté chargé de la fédération politique, Julius Rotich, ils devraient sortir de cette réunion de trois jours avec un plan d’action pour le démarrage de ce Centre régional déjà approuvé par le Conseil inter-États de la Communauté réuni à Kigali au Rwanda en août cette année.

« Ils vont discuter de ses structures et de son financement entre autres pour le démarrage de cette entité régionale » a-t-il dit. Kampala a été arrêté à l’unanimité par les pays membres de la Communauté pour abriter le siège du Centre.
La science médico-légale est l’application pratique de la science en
matière judiciaire. Dans le droit pénal, la médecine légale peut aider à prouver la culpabilité ou l’innocence du suspect. Dans le droit civil, elle peut aider à résoudre un large éventail de procédures légales à travers l’identification, l’analyse et l’évaluation de la preuve physique.

Lors de cette première réunion technique, Dr Rotich a souligné l’importance de la paix et la sécurité dans la région pour le développement mutuel.

« Nous prenons très au sérieux les questions de paix et de sécurité dans la région, et je demande aux pays membres de la Communauté de soutenir au maximum le Centre spécialisé médico-légal régional » a-t-il dit, ajoutant que l’importance des services médico- légaux régionaux s’avère d’autant plus cruciale vue l’avancée de l’intégration régionale qui est passé dans sa deuxième phase de Marché Commun où il y aura la libre circulation de la main d’œuvre, des capitaux, des biens et des services.

Dr Rotich a dit aux délégués que leur tâche était de nature pionnière et pourrait servir de précédent pouvant évoluer en identification, établissement et mise en opération d’autres Centres spécialisés dans différentes disciplines de régulation pour le bénéfice des Est-Africains.

« Unissons tous nos efforts pour faire de ceci une réalité pour une paix et une stabilité communes » a renchéri l’ougandais Leni Mugalu qui présidait la réunion, demandant aux États membres de s’assurer que le Centre régional médico-légal spécialisé soit un succès.

Le fonctionnaire chargé du service de Paix et Sécurité à la CAE Didacus Kaguta a dit à l’agence indépendante EANA, en marge de la réunion, que le Centre devrait offrir des normes et contrôle de qualité, l’expertise, les formations et des recherches.

Le Centre devrait renforcer les capacités nationales à avoir des responsabilités régionales sans pour autant compromettre les aptitudes nationales à offrir les services médico-légaux.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

399 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC



a

Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi



a

Une délégation de l’EALA en visite au Burundi



a

EAC : les parlementaires burundais dénoncent la violation de la loi par l’EALA



a

EAC : ancien Procureur général du Rwanda, Martin Ngoga élu Président de l’EALA



a

EAC : Des cyclistes au service de l’unité et de la paix



a

Burundi /EAC : 6eme conférence sur la recherche scientifique en santé dans l’EAC



a

’’Le rapport de Benomar n’engage pas l’EAC", dit Libérât Mpfumukeko



a

Intégration au sein de l’EAC moins palpable pour les Burundais



a

L’EALA refuse la requête du parlement burundais





Les plus populaires
1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC,(popularité : 10 %)

Les rwandais empêchés de traverser kanyaru haut,(popularité : 7 %)

Les patrons des commissions électorales de la CAE espèrent un scrutin pacifique au Kenya,(popularité : 6 %)

Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi,(popularité : 4 %)

La productivité en Afrique de l’Est toujours à la traîne,(popularité : 3 %)

Mkapa pour une paix et une stabilité collectives de la CAE ,(popularité : 3 %)

Lancement de la sensibilisation des communautés transfrontalières sur la CAE,(popularité : 3 %)

Accord de financement de la société civile par Trade Mark East Africa de plus 125 milles $USD ,(popularité : 3 %)

CAE-Bilan 2012 : Première dame Présidente de l’Assemblée législative et Nouveau siège,(popularité : 3 %)

Plus de 1000 hautes sociétés d’énergie et de personnalités attendues à la Conférence est-africaine sur le Pétrole à Arusha le mois prochain.,(popularité : 3 %)