Grâce présidentielle aux prisonniers




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 26 décembre 2012  à 16 : 22 : 38
a

796 détenus ont bénéficié d’une libération provisoire dans les prisons de Bujumbura, Bururi, Rutana, Rumonge, Ngozi, Gitega et Muramvya à la veille de la célébration de la fête de la nativité, a-t-on appris de ces localités.

Le ministre de la justice Pascal Barandagiye dit que d’ici fin décembre de cette année, 7000 auront bénéficié de cette libération. Les personnes ayant bénéficié de celle-ci venaient de passer un quart des peines qui ont été prononcées conte eux.

Le représentant de l’APRODH en commune de Rumonge au Sud du pays, une Association pour la Promotion et la protection des Droits de l’Homme, indique que certains ont été libérés en violation de la loi.

Ces personnes sont contraintes de se présenter tous les débuts du mois devant les OPJ, Officiers de Police Judiciaires, aussi longtemps que leurs peines n’ont pas encore été totalement abrogées.

Dans toutes ces maisons de détention, les personnes libérées ont été choisies parmi tant d’autres en tenant compte de leurs bons comportements par rapport aux autres pendant le temps qu’elles étaient incarcérées, selon les responsables des prisons. Elles sont aujourd’hui appelées à faire preuve de bon comportement parmi les habitants sur les collines.

Les détenus qui habitent les provinces éloignées de leurs lieux de détentions ont eu du mal à regagner le pays. A Rumonge pour illustration, les personnes qui habitent les provinces notamment Ngozi, Kayanza , Kirundo et ailleurs ont passé la nuit à la belle étoile par manque de moyens de déplacement comme ils l’ont reconnu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

566 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 28 %)

Un orphelin cherche désesperemment 5.000 dollars américains pour son opération ,(popularité : 7 %)

Vers de nouvelles directives contre la Tuberculose au Burundi ,(popularité : 4 %)

UB : Les étudiants devraient juger ,(popularité : 3 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 3 %)

Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 3 %)

Le projet de loi sur la presse contre ‘’une génération sans Sida’’,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

L’Union Européenne déçue par la nouvelle loi sur la presse ,(popularité : 3 %)

Région des Grands Lacs : Un peuple blessé dans le besoin de guérison,(popularité : 3 %)