Une presse libre, est elle du souhait du parlement ?




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 28 décembre 2012  à 11 : 13 : 46
a

L’Assemblée Nationale s’est gardé de voter le nouveau projet de loi sur la presse ce jeudi. La ministre ayant en charge l’information était venue répondre aux questions orales de l’Assemblée Nationale mais plus tard vers midi elle a été contrainte de rentrer sans accomplir cette mission.

Pendant près de trois heures durant, les parlementaires essentiellement ceux du parti au pouvoir, ont refusé d’entrer dans la salle des congrès de Kigobe. Les sources sur place indiquent qu’ils n’auraient pas apprécié les corrections qui ont été faites par la commission politique et administrative ayant été mise en place.

Certains des articles qui ont été amendés sont notamment l’article 10 qui contraignait aux journalistes de révéler ses sources si l’information diffusée constitue une entrave pour la sécurité de l’Etat. La commission a jugé bon de changer cet article conformément aux normes internationales de la presse.

La même commission a aussi annulé les amendes colossales que les journalistes devraient payer en cas d’infractions pendant la pratique journalistique. Comme argument, ladite commission avait indiqué qu’elle s’était gardée de ne pas donner au Conseil Nationale de la Communication, CNC, un travail qui revient plutôt aux institutions judiciaires de ce pays.

Dans ce projet de loi, un média a cinq ans pour renouveler sa demande d’exercer sur le territoire national. La commission avait jugé bon de supprimer cet article en signalant en même temps qu’un journal sera supprimé tout simplement en cas de manquement grave à ses obligations. Une innovation à signaler : Dans le nouveau projet de loi , le journaliste doit avoir un diplôme de licence pour exercer ce métier.

Le tollé autour de ce projet de loi refait surface après plus de quatre mois. Alors que le parlement allait voter ce projet de loi les mois écoulés, les professionnels ont crié à la mort de la liberté de la presse au Burundi à cause des articles qui s’y trouvaient.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

355 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 5 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 3 %)

Allain Guillaume Bunyoni demis de ses fonctions ou seulement remplacé ? ,(popularité : 3 %)

Les acteurs politiques ont-ils besoin de la CVR ?,(popularité : 2 %)

La commune Giharo a un nouvel administrateur,(popularité : 2 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 2 %)

Un tollé autour d’une probable autre ‘’triste loi’’sur la TVA,(popularité : 2 %)

Lettres de noblesses envers Isanganiro,(popularité : 2 %)