Une presse libre, est elle du souhait du parlement ?




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 28 décembre 2012  à 11 : 13 : 46
a

L’Assemblée Nationale s’est gardé de voter le nouveau projet de loi sur la presse ce jeudi. La ministre ayant en charge l’information était venue répondre aux questions orales de l’Assemblée Nationale mais plus tard vers midi elle a été contrainte de rentrer sans accomplir cette mission.

Pendant près de trois heures durant, les parlementaires essentiellement ceux du parti au pouvoir, ont refusé d’entrer dans la salle des congrès de Kigobe. Les sources sur place indiquent qu’ils n’auraient pas apprécié les corrections qui ont été faites par la commission politique et administrative ayant été mise en place.

Certains des articles qui ont été amendés sont notamment l’article 10 qui contraignait aux journalistes de révéler ses sources si l’information diffusée constitue une entrave pour la sécurité de l’Etat. La commission a jugé bon de changer cet article conformément aux normes internationales de la presse.

La même commission a aussi annulé les amendes colossales que les journalistes devraient payer en cas d’infractions pendant la pratique journalistique. Comme argument, ladite commission avait indiqué qu’elle s’était gardée de ne pas donner au Conseil Nationale de la Communication, CNC, un travail qui revient plutôt aux institutions judiciaires de ce pays.

Dans ce projet de loi, un média a cinq ans pour renouveler sa demande d’exercer sur le territoire national. La commission avait jugé bon de supprimer cet article en signalant en même temps qu’un journal sera supprimé tout simplement en cas de manquement grave à ses obligations. Une innovation à signaler : Dans le nouveau projet de loi , le journaliste doit avoir un diplôme de licence pour exercer ce métier.

Le tollé autour de ce projet de loi refait surface après plus de quatre mois. Alors que le parlement allait voter ce projet de loi les mois écoulés, les professionnels ont crié à la mort de la liberté de la presse au Burundi à cause des articles qui s’y trouvaient.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

367 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 11 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 5 %)

Pas de négociation en Suisse mais un atelier,(popularité : 4 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 3 %)

Dix-huit ans après : Qu’en est-il du procès Ndadaye ?,(popularité : 3 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 2 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 2 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 2 %)