Le tollé sur le payement de l’IPR va-t-il vers sa fin ?




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 29 décembre 2012  à 06 : 49 : 16
a

Les sénateurs ont adopté le projet de loi portant budget de l’Etat 2013 qui contenait aussi 34 articles ayant trait à la hausse des dépenses de l’Etat dont vont bénéficier les personnes concernées par cette décision de l’IPR.

18 parmi ces articles concernent l’assemblée nationale, tandis que 16 relèvent du sénat. Les rubriques qui vont connaître une hausse des dépenses sont notamment les primes et indemnités pour les personnes des deux institutions, l’entretien du charroi, la sécurité sociale, les dépenses liées à l’hébergement et autres.

Pour illustration au niveau de l’assemblée nationale , 87 millions de nos francs de plus seront acheminés à l’harmonisation du personnel politique de l’assemblée nationale et des vices présidences, dans la rubrique rémunération directe de base sous statuts. Les primes et indemnités de technicités pour les sous statuts vont passer de 86 millions à 311, soit une augmentation de 224 millions et plus de 600 milles de francs bu .

Les contributions à la sécurité sociale pour les dignitaires de l’assemblée nationale vont connaître une augmentation de 11 millions 780 milles, tandis que l’entretien charroi est passé de 8 à 10 millions de nos francs.

Les indemnités des députés seront rehaussées de 381 millions de nos francs pour l’ajustement des frais d’hébergements. Le sénat verra aussi ses rubriques voir une augmentation similaire.

Le sénateur sylvestre Ntibantunganya a demandé si ces amendements de l’assemblée nationale n’auraient pas des liens avec le projet de loi portant impôt professionnel sur les revenus pour les dignitaires et les autres mandataires politiques surtout parce que ces derniers s’étaient gardés d’accomplir ce geste ci vique provoquant ainsi un tollé pendant plus de 2 ans. Le ministre des finances qui défendait ce projet de loi n’a pas voulu accepter un tel argument de Sylvestre Ntibantunganya.

« A partir du 20 janvier 2013, le projet de loi sur l’impôt des salaires sera près pour adoption », a souligné le ministre des finances. Le projet de loi fixant le budget de l’Etat 2013 a été adopté par tous les sénateurs sans aucune exception.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

541 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 17 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 7 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

Burundi : Suspension de certains partis politiques et de l’Association RPA,(popularité : 3 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 3 %)

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées ,(popularité : 3 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 3 %)

UA appelle les burundais au dialogue d’Arusha fixé du 18 au 24 octobre,(popularité : 3 %)

Pas de négociation en Suisse mais un atelier,(popularité : 3 %)

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !,(popularité : 3 %)