Viol contre les élèves à Bubanza, un crime impuni




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 31 décembre 2012  à 10 : 47 : 44
a

Un directeur de l’EP de Bubanza demande au gouverneur de la province de Bubanza de tout mettre en œuvre pour que cas de viols contre les écolières et élèves de sa province ne restent impunis comme cela s’observe ces derniers jours.

Dans cette correspondance en effet ce directeur énumère un nombre d’autorités notamment les enseignants et autorités administratives qui sont libres alors que des mandats d’arrêt ont été délivrés mais qui restent toujours libres.

Pour illustrations, le directeur de cette école indique qu’un enseignant de l’EP de Miziru a engrossé une fille de la 4ème année, hélas le cas bénéficie d’une impunité, a-t-il déploré.

Un cas similaire est aussi signalé à l’EP Ntamba où une fille de la 7ème année a été violée par un enseignant, selon toujours cette correspondance. L’auteur est aujourd’hui en cavale.

Le chef de zone de Muyebe a engrossé une fille et celui-ci ne nie pas les faits. Ce directeur de s’interroger pourquoi la justice n’arrive pas à traiter ce cas pour l’intérêt du pays et de la jeunesse en particulier.

Le directeur communal de l’enseignement en commune de Bubanza demande au gouverneur de sa part de s’impliquer pour une issue de ce problème. La province de Bubanza enregistre aussi nombreux cas polygamie, selon le rapport de l’ADDF en en 2010.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

712 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 11 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 11 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 10 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 10 %)

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison ,(popularité : 9 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 8 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 8 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 8 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 8 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 8 %)