Le début de l’année devrait être prometteur




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 4 janvier 2013  à 12 : 08 : 05
a

« Le 24 janvier à Genève en Suisse aura lieu l’évaluation périodique universelle. Toutes les personnes ayant une part de responsabilité dans ce pays devraient tout faire pour que ce travail qui voit la mobilisation de la communauté internationale ne se déroule dans une atmosphère aussi tendue pour le Burundi », ce sont les propos du président de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme, CNIDH, Frère Emmanuel Ntakarutimana, ce jeudi s’exprimant sur le cas de Dieudonné Nzambimana qui a failli être lynché par les agents du pouvoir la semaine dernière.

Dieudonné Nzambimana avait été kidnappé par les agents du service national de renseignements et de la police au centre ville de Bujumbura à l’endroit communément appelé Bata. Il a été embarqué à bord d’une camionnette de la police sans plaque d’immatriculation.

Plus de deux jours après, il a dit qu’il a échappé de justesse à des policiers qui voulaient le faire passer par les armes. Aujourd’hui le trésorier comptable de la Société Régionale de Développement de la plaine de l’Imbo, SRDI, se trouve sous protection d’une association de défense des droits de l’homme, APRODH.

Pierre claver Mbonimpa, président avait de l’Association Promotion des Droits de l’Homme, dit que Dieudonné Ntakirutimana allait être une autre victime d’exécutions extrajudiciaires.

De la part de la CNIDH, le mois de janvier devrait coïncider avec des innovations d’une importance capitale pour le pays.

Frère Emmanuel Ntakarutimana demande à tous ceux qui ont une quelconque responsabilité dans ce pays d’user de leurs moyens pour mettre hors d’état de nuire ces comportements d’une autre génération.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

493 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 38 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 7 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 5 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 4 %)

12 assaillants tués selon Col. Baratuza,(popularité : 3 %)

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika,(popularité : 3 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 3 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

Un membre du conseil communal de Ruyigi tuée,(popularité : 2 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 2 %)