Le barrage de Mugere menacé




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 11 janvier 2013  à 09 : 04 : 08
a

Le professeur d’Université, Jean Marie Sabushimike fait un clin d’œil au pouvoir de Bujumbura sur les risques d’écroulement de la centrale hydroélectrique de Mugere suite à des pluies abondantes qui viennent durer plus d’une semaine dans cette localité.

Sur cette colline de Giheta de la commune Kabezi où se situe le barrage de Mugere, en effet plus de 68 maisons ont été détruites causant un déplacement de 700 personnes, actuellement sans abris.

Du sommet au pied de la montagne les fissures du sol sont visibles. Au niveau de 3 localités, la route qui mène vers ce barrage a été coupée en deux. La rivière Giheta menace de s’écrouler sur ce barrage si une fois la pluie continue.

La population indique que même en 2009 le phénomène s’était aussi produit en soulignant les risques pour celui-ci de se reproduire encore une fois si rien n’est fait dans les plus brefs délais. En 2009 une cantine du même barrage a été endommagée en raison des fortes pluies. Vaches, vivres et autres ont été emportés par cette rivière qui constitue une menace sur le barrage de Mugere selon les propos de la population.

Dans l’entre temps le professeur d’Université, Dr Jean Marie Sabushimike Spécialisé en Géomorphologie estime que les services concernés devraient s’investir au plus tôt pour venir au bout de ce problème.

Le mur de soutènement risque inéluctablement de s’abattre sur ce barrage si rien n’est fait selon le Géomorphologue. Pour lui, les études devraient avoir lieu pour évaluer la façon il faudrait sauver le barrage de Mugere et la population des environs.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1431 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures



a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues



a

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?



a

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda



a

Musaga : Le ravin de Muzenga, une menace sans précédent



a

Bujumbura : Le Pont Muha risque de disparaitre



a

Burundi : Une stabilisation des rives en étapes ?



a

La mairie de Bujumbura demandent aux mécaniciens d’aérer les rues de Buyenzi



a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse





Les plus populaires
Edito : Bujumbura disparait à petit feu ,(popularité : 12 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 10 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 10 %)

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?,(popularité : 9 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 8 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 6 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 6 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 6 %)

La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 6 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 6 %)