Bientôt deux postes de plus à arrêt unique au Burundi




Par: Désiré Nimubona , jeudi 10 janvier 2013  à 15 : 51 : 31
a

Bientôt deux postes frontaliers à arrêt uniques selon opérationnels selon le Directeur des Programmes et Services aux Douanes et Assises, Léonce Niyonzima.

Dans une réunion sur l’état des lieux de l’opérationnalisation des postes frontières à arrêt unique qui s’est tenue à Bujumbura ce jeudi, cet officiel de l’office burundais des recettes a fait savoir que le poste de Ruhwa, du coté de la province de Cibitoke (nord-ouest) sera opérationnel dans les plus proches délais, allant à estimer d’ailleurs la fin de ce moi de janvier 2013.

Construit du coté du Burundi, selon toujours Léonce Niyonzima, ce poste sera opérationnelle suite à sa connexion à la fibre optique, qui sera effective très prochainement. Ce cette connexion qui a tardé le début des travaux de ce poste.

C’est un deuxième poste assurant la liaison avec le Rwanda, après celui de Gasenyi-Nemba, en infrastructures conjointes avec les deux pays. Le dernier est déjà fonctionnel selon toujours le Directeur des Programmes et Services aux Douanes et Assises, Léonce Niyonzima.

Au niveau de Kobero-kabanga dans la province de Muyinga (nord-est), les bureaux sont déjà installés dans des bâtiments préfabriqués et le personnel est déjà là selon Léonce Niyonzima e attente du début des travaux là aussi.

Des accords entre les Gouvernements tanzanien et burundais d’une part et entre le Burundi et le Rwanda d’autre part ont été signés dans le but de préparer cette migration. Ces accords ont été suivis par d’autres signatures cette fois-ci entre l’office burundais des recettes (OBR) et Tanzania Revenue Authority d’un coté et entre l’OBR et Rwanda Revenue Authority de l’autre coté pour faciliter l’opérationnalisation des postes frontières a arrêt unique communs.

Le poste frontalier à arrêt unique, est, selon Niyonzima, avantageant dans la mesure où il consacre une bonne gestion de temps ; la rapidité dans les affaires, éviter la perte des fonds et même les amitiés entre les pays partageant le poste.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

864 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »





Les plus populaires
Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout ,(popularité : 7 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 6 %)

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi ,(popularité : 6 %)

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !,(popularité : 4 %)

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI ,(popularité : 3 %)

Les victimes des intrigues bancaires dans le désarroi ,(popularité : 2 %)

Muyinga/La police débusque l’exportation illégale du café,(popularité : 2 %)

SOSUMO : Le sucre produit en abondance mais reste insuffisant,(popularité : 2 %)

REGIDESO :le marché des compteurs CashPower plein d’ irrégularités,(popularité : 2 %)

Le marché de Jabe déménage vers le terrain du lycée municipal Bwiza,(popularité : 2 %)