L’ENS veut évoluer en vase clos




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 12 janvier 2013  à 18 : 06 : 38
a

Le ministre de l’éducation supérieure et de la recherche scientifique, estime que le personnel de l’ENS veut évoluer en vase clos après que le syndicat de cette institution ait refusé la mise en place d’une commission chargée de traiter deux revendications qui poussent cette institution à rester en grève malgré l’appel à la reprise du travail que leur avait lancé la direction générale de l’Ecole Nationale Supérieure , ENS .

Au cours d’une interview exclusive à la radio Isanganiro , le professeur Julien Nimubona n’a pas voulu exprimer son point de vue sur les revendications du personnel de l’ENS qui restent toujours d’actualité. Ces points sont entre autre la problématique d’application intégrale des statuts régissant l’institution ainsi que les régularisations des arriérés de salaires entre 2003 et 2010 dont le personnel de l’Univesité du Burundi a déjà bénéficié.

Le professeur Julien Nimubona a dit que la commission qui sera mise en place sera composée de spécialistes du droit, du personnel de l’Université du Burundi, du personnel de l’ENS et autres. Il qualifie d’aberrant déjà le fait que les syndicalistes de l’ENS jugent inutile la mise en place de cette commission.

Au moment où les statuts régissant le personnel de l’Université sont identiques à ceux de l’ENS selon les syndicalistes de l’ENS, le professeur Julien Nimubona rejette cette idée.

« L’Université du Burundi date de bien longtemps que l’ENS qui a été créée en 2001 pour des missions spécifiques. Les deux institutions n’ont pas du tout les mêmes statuts », a souligné le ministre Julien Nimubona en reconnaissant qu’un projet d’harmonisation des statuts de ces deux institutions est en cours.

La grève illimitée du personnel de l’ENS date du 27 décembre de cette année.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

395 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 11 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 11 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 11 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 10 %)

Désiré Niyondiko n’est plus, son épouse et son guide spirituel témoignent ,(popularité : 10 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 10 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 10 %)

Infirmiers sans Frontières va bientôt traire le soja,(popularité : 10 %)

Inhumation ce jeudi de la mère de l’héros de la démocratie,(popularité : 10 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 9 %)