L’ENS veut évoluer en vase clos




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 12 janvier 2013  à 18 : 06 : 38
a

Le ministre de l’éducation supérieure et de la recherche scientifique, estime que le personnel de l’ENS veut évoluer en vase clos après que le syndicat de cette institution ait refusé la mise en place d’une commission chargée de traiter deux revendications qui poussent cette institution à rester en grève malgré l’appel à la reprise du travail que leur avait lancé la direction générale de l’Ecole Nationale Supérieure , ENS .

Au cours d’une interview exclusive à la radio Isanganiro , le professeur Julien Nimubona n’a pas voulu exprimer son point de vue sur les revendications du personnel de l’ENS qui restent toujours d’actualité. Ces points sont entre autre la problématique d’application intégrale des statuts régissant l’institution ainsi que les régularisations des arriérés de salaires entre 2003 et 2010 dont le personnel de l’Univesité du Burundi a déjà bénéficié.

Le professeur Julien Nimubona a dit que la commission qui sera mise en place sera composée de spécialistes du droit, du personnel de l’Université du Burundi, du personnel de l’ENS et autres. Il qualifie d’aberrant déjà le fait que les syndicalistes de l’ENS jugent inutile la mise en place de cette commission.

Au moment où les statuts régissant le personnel de l’Université sont identiques à ceux de l’ENS selon les syndicalistes de l’ENS, le professeur Julien Nimubona rejette cette idée.

« L’Université du Burundi date de bien longtemps que l’ENS qui a été créée en 2001 pour des missions spécifiques. Les deux institutions n’ont pas du tout les mêmes statuts », a souligné le ministre Julien Nimubona en reconnaissant qu’un projet d’harmonisation des statuts de ces deux institutions est en cours.

La grève illimitée du personnel de l’ENS date du 27 décembre de cette année.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

346 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 33 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 17 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 10 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 3 %)

UB : Peut -être vers la fin de la crise au sein des enseignants ,(popularité : 3 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 2 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 2 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 2 %)

BUBANZA : Plus de 40 millions de Fbu détournés dans le CAPRIMU.,(popularité : 2 %)