Qui pourrait revendiquer cette attaque ?




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 15 janvier 2013  à 12 : 26 : 13
a

Les positions militaires de Vugizo et Warubondo en communie Mutimbuzi dans la province de Bujumbura ont été la cible d’une attaque d’hommes armés dans la matinée de ce lundi qui heureusement n’a pas fait davantage de dégâts, a-t-on appris de source sur place. Cette attaque a été revendiquée par les personnes qui se disent représentants du parti FNL, et dont Eraste Dondogori, dans une interview avec la Radio Isanganiro, dit qu’il est porte parole.

Selon les informations recueillies sur place à Mutimbuzi et qui sont confirmées par le chef de secteur Vugizo, une centaine d’hommes a traversé la rivière Mugoboka pour atteindre l’endroit communément appelé chez Bayaganakandi dans les palmerais.

Le chef de secteur Vugizo, lui aussi ancien rebelle, ne doute pas que ces hommes étaient des hommes armés .« C’est ce chemin que l’on prenait pour attaquer ces deux positions militaires », a-t-il souligné.

L’attaque n’a pas fait de dégâts sur le sol burundais mais la population indique avoir entendu des bruits dans la partie congolaise.

« Surement qu’ils se sont heurtés à l’attaque des militaires sur le chemin de retour en République Démocratique du Congo, » a encore une fois rappelé le chef de secteur Vugizo dans cette commune de Mutimbuzi. Le porte parole de l’armée burundaise n’a pas jugé bon de s’exprimer sur cette attaque.

A la tête de ce groupe armée se trouve l’ambassadeur Isidore Nibizi , Cossan Kabura comme vice président et général Aloys Nzabampema qui en est chef d’Etat Major.

Ce groupe affirme déterminé à combattre militairement le pouvoir de Bujumbura après avoir destitué Rwasa Agathon.

Aimé Magera, porte parole de ce parti FNL aujourd’hui en exil et lui aussi destitué dit que le FNL est un et indivisible et se trouve loin de combattre le pouvoir de Bujumbura avec des armes. Pour lui, le parti vise à combattre le pouvoir de Bujumbura politiquement uniquement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1018 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 22 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 6 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Il est grand temps que les autorités burundaises arrêtent la machine à tuer,(popularité : 3 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 2 %)

Attaque armée sur une position militaire à Kiyenzi, commune Kanyosha,(popularité : 2 %)

Des hommes armés attaque le poste de police à Gihanga,(popularité : 2 %)

Inscription des anciens combattants : une obligation dans tout le pays ,(popularité : 2 %)

Mubimbi/Bujumbura : Une fillette de l’école primaire sauvagement mutilée ,(popularité : 2 %)