Eusébie : Même l’orphelinat est fermé




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 17 janvier 2013  à 19 : 45 : 29
a

Plus de vingt enfants vulnérables ont été chassés de leur orphelinat en commune de Gahombo en province de Kayanza par l’administration de cette commune, a-t-on appris de la part d’Eusébie Ngendakumana ce jeudi lors d’une conférence de presse qu’elle organisée en cachette.

Ces enfants qui ont été sommés de quitter l’orphelinat qui avait été érigé par les fidèles à Eusébie Ngendakumana, ont regagné Bujumbura où se trouvait aussi cette dernière.

Eusébie Ngendakumana qui était avec ces enfants chassés lors de cette conférence de presse a indiqué que l’administration et la paroisse de Rukago se sont mises ensemble pour les refouler en violations de la loi.

« Ces enfants étaient sur le banc de l’école. Ils avaient à manger. Comment vont-ils vivre puisqu’ils n’ont de proche pour les aider, » a-t-elle souligné.

Elle a indiqué que ces enfants ont même été spoliés de leurs biens comme les vivres, les habits, les cahiers par la police de la localité à cause de leurs responsables qui les ont livrés contre eux.

« Je demande au président de la république de prendre en mesure la question puisque j’ai entendu que le président de la république est aussi prêt à aider ceux qui font face à des besoins, » a-t-elle ajouté.

Cette fille visiblement maigre vit en cachette depuis que le ministre de l’intérieur a pris la mesure de fermer le site de prière de Businde qui servait de lieu de pèlerinage

Le site qui accueillait des personnes de plusieurs pays de la sous région a aujourd’hui été fermée par le ministre de l’intérieur sous prétexte que ces personnes contribuent à la création du désordre sur le territoire national et en particulier dans la province de Kayanza où le ministre de l’intérieur est aussi originaire.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

910 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 5 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 5 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 5 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 4 %)

Bubanza : HONYORA UKARABE, un dispositif pour le lavage des mains ,(popularité : 4 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 4 %)

La Communauté Islamique divisée plus que jamais ,(popularité : 4 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 3 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 3 %)