L’envoi des soldats burundais au Mali pour bientôt




Par: Désiré Nimubona , jeudi 24 janvier 2013  à 14 : 23 : 44
a

Le compte twitter de la présidence du Mali a annoncé ce mercredi que le Burundi va envoyer des troupes au Mali.

Haidara Cherif Ambassadeur du Burundi au Mali avec résidence an Cote d’Ivoire a été reçu par le président intérimaire malien Dioncunda Traoré et au cours de leur entretien, les deux hommes se sont penchés sur l’envoi des soldats burundais dans ce pays une forme de solidarité entre les deux pays selon le diplomate burundais.

« L’expression de cette solidarité se trouve dans la position d’aujourd’hui du Burundi », s’est exprimé le diplomate burundais à la sortie de cette audience.

« Nous voulons aujourd’hui partager les dividendes de la paix que connaît le Burundi. C’est un pays qui a connu 13 années de guerre civile avec son corollaire de destructions et de désorganisation totale de l’administration. Aujourd’hui, nous sommes en paix et aux côtés du Mali pendant cette période difficile de son existence », a-t-il dit.

Cherif a alors annoncé que le Burundi est prêt à donner des troupes à la mission de l’Union Africaine contre les miliciens islamistes qui ont occupé le nord malien.

Le Burundi avait reçu, la semaine dernière le président béninois, Thomas Boni Yayi en visite éclaire au Burundi.

C’est à la fin de cette visite que le président Nkurunziza a annoncé l’intention de voir les soldats burundais servir sous la casquette des militaires de l’Union Africaine.

Le Burundi possède aussi un contingent en Somalie où il combat du coté des ougandais, Kenyans, Djiboutiens et les autres aux coté des somaliens.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1363 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 28 %)

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique ,(popularité : 13 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 10 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 9 %)

La recherche du troisième mandat paralyse l’Assemblée Nationale,(popularité : 9 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 8 %)

« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro,(popularité : 8 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 8 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 8 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 8 %)