La remise en cause de la partialité de la CNTB




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 25 janvier 2013  à 09 : 32 : 11
a

La Commission Nationale des Terres et autres Biens n’a pas pu se rendre en commune de Ngagara de la Mairie de Bujumbura pour rendre effective sa décision de remise d’une maison vendue en 1972.

Vers 8 heures du matin ce mercredi, plus de 50 personnes généralement des jeunes garçons étaient assis près de la maison de Justin Nyakabeto. Ces personnes étaient venues voir comment la commission ose faire sortir de sa maison Justin Nyakabeto, le propriétaire depuis 1982. Cet homme indique qu’il a acheté cette maison de la part de Pierre Bizimana. Ce dernier affirme de sa part qu’il acheté cette maison de quelqu’un d’autre qui l’avait vendue en 1972.

Aujourd’hui cet homme jette le tord sur la CNTB dont Sérapion Bambonanire est à la tête. En 2009, lorsque Feu Abbé Aster Kana était à la présidence de cette commission, les plaintes autour de ce conflit avaient été jugées irrecevables par la commission selon Justin Nyakabeto.

« La semaine passée, j’ai vu un agent de la CNTB m’intimer l’ordre de remettre sans tarder cette maison alors que le président de la CNTB a refusé de me recevoir et m’écouter », a-t-il souligné.

« Finalement entre ces deux types de textes régissant ces deux institutions quelle est celle qui prime sur l’autre ?", a dit une personne prise dans un excès de colère à Ngagara ce mercredi.

Les sources dignes de foi indiquent que la CNTB aurait d’abord préféré résoudre les problèmes autour des biens à l’intérieur du pays avant de se préoccuper ceux de la Mairie de Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1277 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 25 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 11 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 7 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Bientôt une année après l’incendie du marché central , leur douleur est loin d’être cicatrisée,(popularité : 4 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 4 %)

Les taxis motards BAJAJ sont mécontent de la mesure de fermer à 19hoo,(popularité : 4 %)

Le plumpy’nut fraudé à Bubanza ,(popularité : 4 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 4 %)

Burundi : Un hôpital couronné par le Président de la république,(popularité : 4 %)