Les étudiants se font justice




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 25 janvier 2013  à 09 : 19 : 15
a

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique vient de mettre en place ce jeudi une commission chargé d’établir les responsabilités dans le détournement de plus de 8 millions de francs bu.

Au cours d’une conférence de presse que Julien Nimubona a animé à propos du climat d’insécurité qui persiste depuis mercredi au Campus Mutanga depuis que les responsables des étudiants en particuliers aient été présumés détourneurs de cette somme d’argent.

Le soir de ce mercredi à jeudi, les étudiants ont décidé de se faire justice en faisant passer à tabac plus de 10 étudiants d’entre eux qui sont présumés avoir une part de responsabilité dans ce détournement. Deux d’entre eux ont été hospitalisés suite à la torture qui leur a été infligée par les étudiants durant toute la nuit de mercredi à jeudi. Les autres se trouvent dans des endroits tenues secrets jusqu’à présent.

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique qualifie d’inacceptable la situation. Il a dit qu’une commission a été mise sur pied pour vérifier la façon dont cette caisse a été dilapidée.

Lorsque la même commission donnera rapport au concerné la justice dira le droit sur ce dossier selon Julien Nimubona.

Julien Nimubona avait suspendu par ailleurs la bourse des étudiants internes comme externes. Les derniers qui ne vivent que cette somme de près de 30.000 Fr par mois ont envahi le campus Mutanga, empêchant les internes à entrer dans leur restaurant. Au total 4000 étudiants n’ont pas mangé cette nuit de mercredi à jeudi suite à cette cacophonie. Les aliments pourtant chers et qui étaient préparés pour eux ont été jetés dans les fosses ce jeudi matin.

Il a mis en garde les étudiants qui, aujourd’hui sont en train de torturer leurs confrères.

« Le ministère ne ménagera rien pour sanctionner ces étudiants qui seront rendus coupables de violence dans cette communauté », a-t-il souligné.

A quelques minutes du début de la conférence de presse une polémique est née entre le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le représentant des étudiants. Le représentant des étudiants a reproché au ministre de s’être fié d’une correspondance qui lui avait été transmise par un groupe d’étudiants qui ne jouit pas de reconnaissance légale.

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a répliqué qu’il ne pouvait pas rester silencieux face à un cas de détournement aussi malheureux.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

695 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 4 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 3 %)

La route Makamba-Bururi encore impraticable,(popularité : 3 %)

Le Burundi accueille plus de 37 000 rapatriés dès le début du mois de mai,(popularité : 3 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 3 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 3 %)

Le code de la sécurité routière n’existe pas encore au Burundi,(popularité : 3 %)

Businde : Une autre Zebiya deuxième génération ,(popularité : 3 %)