Le budget de l’Etat 2013 devrait s’adapter au contexte actuel




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 30 janvier 2013  à 17 : 48 : 18
a

Le parti Uprona, aile de la réhabilitation appelle le gouvernement à réviser le budget qui a été déjà promulgué afin de l’adapter au contexte socio-économique de précarité après l’incendie qui a complètement ravagé le marché central de Bujumbura.

Au cours d’une conférence de presse que de ce mardi sur une série de propositions, le professeur Evariste Ngayimpenda a indiqué que le pouvoir de Bujumbura devrait notamment réduire sensiblement le train de vie de l’Etat.

Pour ce faire, les dignitaires devraient revoir les primes et indemnités qui ont été revues à la hausse avant que les dignitaires acceptent de payer l’IPR à l’instar des autres citoyens.

Le professeur Evariste Ngayimpenda a aussi suggéré que le budget alloué aux bonnes initiatives et celui prévu pour les dépenses dans les décentes à l’intérieur du pays pendant les travaux communautaires soient plutôt affectées dans la reconstruction nationale. « Je pense qu’il n’y aurait de plus bonnes initiatives que celle d’être proche des personnes qui aujourd’hui ne savent plus à quel saint se vouer », a-t-il souligné.

De la part d’Evariste Ngayimpenda, le pouvoir de Bujumbura devrait supprimer au cours de cette année les missions vers l’étranger qui ne sont pas de grande importance. Le parti Uprona recommande également au gouvernement de Bujumbura de tout faire pour écarter les personnes qui avaient déjà des parcelles dans le marché central de Bujumbura.

Le professeur Evariste Ngayimpenda demande que la gestion de cette crise soit caractérisée par une plus grande transparence possible et remercie particulièrement la contribution le président de l’Olucome pour ses interventions pendant les moments forts de l’incendie.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

563 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 43 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 41 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 16 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 14 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 13 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 13 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 13 %)

Frédéric Bamvuginyumvira est désormais provisoirement libre ,(popularité : 13 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 13 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 13 %)