Remaniement ministériel, 7nouveau visages




Par: Désiré Nimubona , vendredi 1er février 2013  à 11 : 29 : 24
a

Sept nouveau ministres ont été nommés par décret présidentiel no 100/ 23 du 31 janvier 2013. Selon ce décret, Julien Nimubona ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique a été remplacé par Joseph Butore.

Séverin Buzingo, ancien ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et de l’Alphabétisation des Adultes a été remplacé par Mme Rose Gahiru. Martin Nivyabandi n’a pas aussi fait long feu dans ce Gouvernement. Il vient de perdre son portefeuille en faveur de Jean Claude Ndihokubwayo en charge du Développement Communal. Concilie Nibigira vient de céder sa place à Léocadie Nihazi, à la tête du Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement.

Le même décret souligne que Jean Marie Nibirantije Ministre de l’environnement vient de laisser sa place à Jean Claude Nduwayo, tandis que Jean Jacques Nyenimigabo, Ministre de la jeunesse et des Sports.

Réactions sur les comptes sociaux

Certains activistes de la société civile burundaise ont déjà réagi face à ce remaniement qui intervient quelque jours après l’incendie au marché central de Bujumbura.

Pacifique Nininahazwe, délégué général du Forum de Renforcement de la Société civile burundaise (FORSC) déplore un remaniement superficiel.

C’est « Un remaniement gouvernemental sans grande signification politique au lendemain de l’incendie du marché central de Bujumbura. Aucun des ministres remplacés n’avait un lien direct avec la protection du marché central alors qu’on attendait la sanction de ceux qui ont failli dans la protection de la population », réagit t-il sur son compte facebook ce vendredi matin.

Selon lui, « on note le départ du seul ministre qui était au gouvernement, de manière continue, depuis 2005 Monsieur Jean-Jacques NYENIMIGABO ». M. Nininahazwe trouve que l’action de Nyenimigabo était plutôt à saluer : « par son dynamisme celui qui était considéré comme le moins important des ministères avait acquis une visibilité indéniable » continue-t-il sur son compte facebook.

Celui de l’Environnement Jean-Marie NIBIRANTIJE avait forcé l’admiration de certains, selon le délégué général du FORSC, par ses descentes « pour arrêter les constructions illégales à Kiriri ou l’expansion illégale du terrain de la sucrerie du tout puissant Nahum... ».

Le Prof Julien NIMUBONA faisait probablement l’exception qui confirme la règle raconte Nininahazwe mais ne dit rien sur le départ de Moise BUCUMI, ancien ministre des Travaux publics




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1534 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 11 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 8 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 8 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 5 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

ONU : Soutenons ce pays en exigeant encore,(popularité : 3 %)

Clin d’œil à l’endroit des Imbonerakure ,(popularité : 3 %)

L’Israël salut le rôle du Burundi en Somalie et promet d’aider pour la sécurité alimentaire ,(popularité : 3 %)