Incendie du marché, la RSA, la Brarudi s.a. et… ouvrent leurs portemonnaies




Par: Désiré Nimubona , samedi 2 février 2013  à 13 : 11 : 43
a

Le personnel de la Régie des Services Aéronautiques a promis d’ouvrir chacun son porte- monnaie pour venir au secours aux anciens marchands du marché central de Bujumbura parti en fumé il y a presque une semaine.

Dans une conférence de presse tenue ce vendredi par le Directeur Général de la RSA, Albert Maniratunga, son institution n’a pas de caisse destinée à ce genre de catastrophe, mais le personnel s’est convenu avec la direction de poser un geste charitable en faveur des victimes de l’incendie du marché de Bujumbura.

« Personnellement, je vais payer la moitié de mon salaire », souligne t-il avant d’annoncer que chaque travailleur de la RSA s’est engagé à donner sa contribution suivant sa volonté et ses possibilités financières.

Au moment où l’aéroport de Bujumbura est connu pour avoir envoyé un camion anti incendie au marché de Bujumbura dimanche lors de l’incendie, Albert Maniratunga souligne que l’aéroport de Bujumbura possède trois engins anti incendie mais qu’il ne peut pas autoriser la sortie de tous les engins car il y a au moins un qui reste stationné à l’aéroport qui doit intervenir en cas d’accident d’un avion. Pour lui donc, son institution a agit en patriote.

D’autres mobilisations pour les commerçants

A part l’annonce faite par les membres du Gouvernement de donner la moitié de leur salaire en faveur des commerçants, les autres organisations nationales ont déjà annoncé aussi leur intensions de venir au chevet des commerçants du marché de Bujumbura.

La Brarudi s.a ; la grande brasserie du Burundi, malgré aussi ces temps économiques un peu difficiles, a accepté d’apporter de l’aide au compte destiné à aider les victimes de l’incendie de ce dimanche.

« La Brarudi, solidaire de leurs malheurs, répond à l’appel lancé par le Chef de l’Etat du Burundi et son gouvernement, en apportant une contribution de cinquante millions (50 millions) de Francs Burundais au Fonds d’aide aux populations victimes de cet incendie », lit-on dans un communiqué rendu publique par la Brarudi s.a. ce vendredi à Bujumbura.

Ce montant de 50 millions de francs burundais sera versé sur le compté 1110/1999 crée par le Gouvernement à cette fin à la Banque de la république du Burundi (BRB).

Les autres se mobilisent en ligne, sur les réseaux sociaux pour venir au chevet des commerçants dont les marchandises sont parties en fumée. C’est le cas d’une ONG dite Just Givingbasée en Angleterre et qui collabore avec les enfants de la rue ou les anciens enfants de la rue.

Au total, le forum d’accueil des dons des volontaires, aux commerçants du marché central de Bujumbura a déjà reçu 3.768,79 € venu de 61 donateurs volontaires éparpillés à travers le monde jusque ce samedi matin.

Un autre forum dénommé Fundly.Com, dit avoir déjà collecté 680 USD en provenance de 23 donateurs. C’est un forum composé essentiellement des jeunes de la diaspora et de la sous région.

Notons que le commerce au tour du marché central de Bujumbura a repris timidement ce vendredi matin. Des magasins, alimentations, pharmacie et autres qui étaient au tour de l’ancien marché ont eu la permission de rouvrir leurs business, presque une semaine après l’incendie, ce qui leur avait valu la fermeture pour des raisons de sécurité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

811 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 14 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 5 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 5 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 4 %)

L’API appelle à la diversification des cultures d’exportation en plus du thé et du café,(popularité : 4 %)

L’OAG s’inscrit en faux contre le "deux poids deux mesures" sur l’IPR,(popularité : 4 %)

Le parlement renvoie au gouvernement le projet de loi sur le payement des impôts des cadres de l’Etat ; les indignés se dévoilent ,(popularité : 4 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 4 %)

Burundi : Les réformes économiques burundaises épatent les investisseurs ,(popularité : 4 %)

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI ,(popularité : 3 %)