Les ASBL acculées à donner des rapports financiers et administratifs




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 8 février 2013  à 14 : 40 : 21
a

« La mesure visant à contraindre les Associations Sans But Lucratifs de donner un rapport financier et administratif ne relève pas de la légalité », ce sont les propos de Pacifique Nininahazwe délégué général du Forsc, Forum pour le Renforcement de la Société Civile ce jeudi lors de la rencontre entre les responsables des Associations Sans But Lucratifs, ASBL avec le ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana.

Au cours de cette rencontre le ministre de l’intérieur, Edouard Nduwimana, a indiqué que dans le but de promouvoir la bonne gouvernance, les ASBL sont désormais obligées de transmettre au ministère de l’intérieur des rapports financiers et administratifs.

Edouard Nduwimana estime que cette stratégie est utile notamment parce que les organisations de la société civile ne cessent de réclamer la bonne gouvernance.

Le délégué général du Forsc n’est pas passé par quatre chemins pour s’attaquer à cette nouvelle donne en matière de gestion des organisations de la société civile.

« Ni dans la constitution de la république du Burundi, ni dans les textes de lois régissant la cour anti-corruption, il n’est écrit nulle part que les ASBL doivent avoir un droit de regard sur la situation gestion financière et administrative des ASBL », a souligné Pacifique Nininahazwe.

Selon lui, les pays comme l’Egypte qui ont aujourd’hui besoin de fragiliser les organisations de la société civile ont pris une stratégie de vouloir en savoir plus sur la situation financière et administrative de celles-ci.

« C’est connu de tous que Les commerçants victimes de l’incendie du marché central ne savent plus à quel saint se vouer. En amenant le débat autour de l’organisation des ASBL, le ministre de l’intérieur veut probablement nous empêcher de suivre de près cette question aussi sensible », a-t-il souligné.

Malgré ces considérations de la société civile, le ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana, ne désarme pas. À partir du mois de mars les organisations de la société civile seront obligées de transmettre les rapports financiers et administratifs au ministre de l’intérieur à défaut quoi elles seront exposées à des sanctions.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

639 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"





Les plus populaires
Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 7 %)

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation",(popularité : 4 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 4 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 3 %)

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux,(popularité : 3 %)

Le Burundi face à deux capitales,(popularité : 3 %)

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique ,(popularité : 3 %)

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés,(popularité : 3 %)

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi ,(popularité : 3 %)

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur,(popularité : 3 %)