L’ancien stade AFB vendu à Toyota Burundi




Par: Désiré Hatungimana , samedi 9 février 2013  à 10 : 16 : 20
a

Quatre milliards cent onze mille francs burundais (4.000.111.000fbu), c’est le montant retenu pour de l’ancien terrain abritant le stade de l’Association de Football de Bujumbura.

Le contrat de vente de ce terrain a été signé ce vendredi le 8 février 2013 par le ministre de la bonne gouvernance Issa Ngendakumana et celui des travaux publics Déo Rurimunzu, représentant le gouvernement d’une part et Hargovind Gorajia, PDG de Toyota Burundi d’autre part.

Ce terrain de l’AFB faisait état de nombreuses rumeurs ces derniers jours. Certaines gens disaient qu’il appartenait à la Belgique, d’autres indiquaient que c’est une propriété d’une famille grecque.

Le ministre Issa Ngendakumana en charge de la bonne gouvernance a coupé court à ces rumeurs en précisant à la presse que ce terrain de l’AFB est une propriété de l’Etat du Burundi.

Sur ce terrain vendu à Toyota Burundi, cette société y érigera un hôtel qui sera connu sous le nom de Blue Tanganyika Complex.

Blue Tanganyika Complex comprendra deux tours jumelles de 15 niveaux chacune avec une capacité de 156 chambres, 29 appartements VIP, une salle de conférence aux normes internationales de 1500 places assises, un espace multiculturel de 1000 places assises, des infrastructures sportives et culturelles, un parking souterrain d’une capacité de 500 véhicules et un parking réservé au transport en commun.

JPEG - 34.1 ko
Hargovind Gorajia (à droite) et le ministre Issa Ngendakumana (milieu) après la signature du contrat de vente

Hargovind Gorajia, représentant de Toyota Burundi a indiqué que les travaux de construction de Blue Tanganyika Complex dureront au plus trois ans et coûteront une bagatelle de 90 millions de dollars américains.

Rappelons que ce terrain sur lequel sera érigé Blue Tanganyika Complex était, les années 80, un terrain de compétition internationale. Les anciens joueurs de Vital’o et leurs fans se souviendront toujours que c’est sur ce terrain que Mudeyi Gustave a marqué le but mémorable contre Tonnerre de Yaoundé. C’était l’époque dorée de Muvala, Malik, Shundou, Lomami, Okoko et autres.

Actuellement, ce terrain était utilisé pour les compétions des jeunes footballeurs de 3ème et 4ème division, de même que celui dit COTEBU qui sera provisoirement utilisé par les commerçants victimes de l’incendie du marché central de Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1894 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 4 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 3 %)

Burundi : De nouveaux tarifs de contrôle technique rejetés par le ministère de tutelle,(popularité : 3 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 2 %)

Doing Business : Le Burundi Meilleur réformateur économique, mais toujours insatisfait,(popularité : 2 %)

Appel à une conjugaison d’efforts en sauvetage de la monnaie burundaise ,(popularité : 2 %)

Le Burundi pourrait importer de l’internet de la Tanzanie ,(popularité : 2 %)

L’OAG s’inscrit en faux contre le "deux poids deux mesures" sur l’IPR,(popularité : 2 %)

Les non dits des micro finances,(popularité : 2 %)

Vers la renaissance de la SOSUMO,(popularité : 2 %)