Nyangoma annonce son retour au Burundi pour bientôt




Par: Désiré Nimubona , lundi 11 février 2013  à 12 : 50 : 16
a

Le président du Conseil National de Défense de la Démocratie (CNDD) Léonard Nyangoma vient de décider la fin de son exile et le retour dans son pays natal dans les plus brefs délais.

Léonard Nyangoma qui avait fui le pays après les élections de 2010 annonce que sa décision n’est pas motivée par l’appel lancé par le Président de la République Pierre Nkurunziza aux politiciens en exile. Mais plutôt, « c’est une demande des membres » de cette ancienne formation rebelle qui ont exhorté leur président à regagner le bercail pour des raisons électorales.

En ce qui est des poursuites judiciaires et l’insuffisance sécuritaire à l’endroit des exilés politiques qui ont été d’ailleurs à l’origine de leur fuite, le patron du CNDD souligne que les poursuites ou les cas d’insécurité resteront toujours mais que la décision des membres du parti est sans appel.

Au moment où les élections de 2015 pointent à l’horizon, le président du CNDD Léonard Nyangoma dit que la coalition de l’opposition dite ADC-Ikibiri doit parler d’une seule voix et doit être entendue.

« Nous sommes déterminés à lutter pour que l’ADC-Ikibiri soit reconnue », ajoute Nyangoma dans son interview exclusive à la Radio Isanganiro ce lundi matin.

Tout en ajoutant que son parti reste toujours membre de l’Alliance des Démocrates pour le Changement, ADC-Ikibiri, Nyangoma exige aussi le relâchement de l’espace politique burundais entre les mains du pouvoir CNDDFDD, actuellement au pouvoir.

L’annonce de Nyangoma intervient quelques jours après celle d’Alexis Sinduhije de retourner au Burundi, sur demande des membres du bureau politique de son parti, Mouvement de Solidarité et de Développement (MSD).

Les deux politiciens avaient quitté le Burundi au lendemain des élections de 2010, accusant le pouvoir de Bujumbura et la Commission Électorale Indépendante d’avoir organisé des élections truquées qui ont permis au parti présidentiel d’avoir un score stalinien de plus de 90%.

Le retour de Nyangoma et celui de Sinduhije vont s’ajouter à celui de Pancrace Cimpaye, ancien porte-parole du Frodebu, regagné le bercail il y a beaucoup de jours.

Actuellement, Rwasa Agathon président déchu du FNL et Pascaline Kampayano candidate du parti UPD Zigamibanga pourraient eux aussi annoncer leur retour au pays, plus de 2 ans dans la clandestinité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

936 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 5 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 3 %)

Allain Guillaume Bunyoni demis de ses fonctions ou seulement remplacé ? ,(popularité : 3 %)

Les acteurs politiques ont-ils besoin de la CVR ?,(popularité : 2 %)

La commune Giharo a un nouvel administrateur,(popularité : 2 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 2 %)

Un tollé autour d’une probable autre ‘’triste loi’’sur la TVA,(popularité : 2 %)

Lettres de noblesses envers Isanganiro,(popularité : 2 %)