La réinsertion des rapatriés se cherche encore




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 14 février 2013  à 07 : 13 : 17
a

Plus de deux mois viennent de s’écouler déjà , les rapatriés qui sont venus en général de la République Unie de Tanzanie crient à la faim aux conditions de vie précaires, selon certains de rapatriés de la province de Makamba.

Ces personnes se trouvent pour la plupart en commune de Nyanza Lac , une commune frontalière avec le lac Tanganyika.Elles disent que le HCR leur avait promis de leur distribuer le matériel de cuisine dès qu’ils arrivent dans le pays en provenance essentiellement de la République Unie de Tanzanie. Hélas , la promesse n’a pas été tenue ,soulignent elles.

L’autre défi qui parler de lui parmi ces personnes est le manque de terre. Ils disent qu’ils n’ont pas de terre à cultiver parce qu’ils disent qu’à leur arrivée au Burundi, ils ont constaté que leurs terres ont été occupées par les résidents pendant qu’ils étaient en République Unie de Tanzanie.

Outre le problème de terre, ces rapatriés éprouvent des difficultés à avoir les soins de santé. Certains d’entre ces rapatriés n’ont pas encore bénéficié de soins de santé gratuits parce que les cartes d’assurance maladie n’ont pas encore été mises à leurs dispositions jusqu’à présent alors qu’ils devaient en bénéficier dès leur arrivée au pays, soulignent-ils.

Plusieurs Organisations Non Gouvernementales notamment la Croix Rouge et autres projets du gouvernement de Bujumbura œuvrent en matière de la réinsertion de ces rapatriés bien qu’ils font face à des défis multiples.

Plus de 30 milles de ces rapatriés sont rentrés au Burundi, il y a plus de deux mois, et se trouvent à plus de 80% en province Makamba, selon les statistiques récentes du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

225 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre



a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger





Les plus populaires
Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre,(popularité : 84 %)

Université du Burundi : Le Recteur Gaston Hakiza limogé après neuf ans de règne ,(popularité : 34 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 33 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 30 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 30 %)

Désiré Niyondiko n’est plus, son épouse et son guide spirituel témoignent ,(popularité : 30 %)

Muyinga : Des activités visant la fidélisation des démobilisés du CNDD-FDD en cours ,(popularité : 30 %)

Rumonge : L’ACPDH aux côtés des rapatriés et vulnérables du site Gahore,(popularité : 30 %)

Inhumation ce jeudi de la mère de l’héros de la démocratie,(popularité : 30 %)

Célébration de la libération de Bob Rugurika à Bujumbura,(popularité : 30 %)