Pascaline Kampayano va aussi rentrer




Par: Désiré Nimubona , mercredi 13 février 2013  à 09 : 29 : 13
a

La candidate aux élections présidentielles du parti Union pour la Paix et le Développement UPD Zigamibanga en 2010, Mme Pascaline Kampayano a annoncé son retour dans les prochains jours au Burundi.

Exilée depuis 2010, Kampayano a annoncé aussi que les motifs de son retour s’inscrit dans le cadre du retour de l’exile des opposants politiques pour empêcher le pouvoir de faire comme en 2010, c’est-à-dire, selon elle, de tricher encore une fois aux élections.

« Nous verrons s’ils (les CNDDFDD) feront comme en 2010 », renouvelant l’accusation contre le pouvoir de Bujumbura, selon laquelle, les élections de 2010 ont été truquées.

Une autre cause qui a motivé son retours, selon Kampayano, est la « solution aux problèmes » de division au sein de son parti UPD Zigamibanga, actuellement divisé entre pro Zed Feruzi (reconnu par le pouvoir) et pro Chovineau Mugwengezo de l’ADC-Ikibiri (Opposition).

La cause du retour des politiciens exilés semblent être électorales comme d’ailleurs certains diplomates accrédités à Bujumbura le précisent.

S’exprimant dans une réunion avec le Deuxième Vice-Président de la République Gervais Rufyikiri, le Représentant de l’Union Européenne au Burundi Stephan De Loecker a annoncé qu’une réunion entre les membres des partis de l’opposition et le Gouvernement est prévue fin février 2013 à Bujumbura.

Les politiciens burundais pourraient se présenter eux-mêmes à cette réunion de grande importance surtout pour les élections de 2015.

Rappelons que Pascaline Kampayano est le troisième exilé politique à déclarer son retour au Burundi après Alexis Sinduhijeet Léonard Nyangoma. Le président du Conseil des Patriotes le CDP, qui avait lui aussi fui le pays est déjà rentré.

Certains des leaders politiques burundais de l’Alliance des Démocrates pour le Changement (ADC-Ikibiri) avaient quitté le pays au lendemain des élections de 2010, truquées, selon eux mais transparentes selon certains observateurs.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

492 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 5 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 4 %)

Le Parlement belge inquièt de l’environnement politique burundaise ,(popularité : 4 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 4 %)

Les manifestations changent de forme à Musaga,(popularité : 3 %)

Une majorité de burundais soutiennent la limitation des mandats présidentiels à 2 ,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 3 %)