Grogne autour des nouveaux parkings au centre ville




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 19 février 2013  à 05 : 10 : 07
a

Les habitants des quartiers de la Marie de Bujumbura demandent aux instances habilitées de tout faire pour que les bus de transports en communs retrouvent les parkings d’avant l’incendie qui a ravagé le marché central de Bujumbura.

Ces habitants disent qu’ils font de longues distances pour regagner les bus sur les parkings loin de part et d’autre de la capitale de Bujumbura.

« Je venais du sud de la capitale de Bujumbura pour me rendre au nord de Bujumbura , j’ai pris un taxi un vélo pour retrouver le véhicule de transport », a souligné une femme enceinte visiblement épuisée par la fatigue. Sous un soleil de plomb, elle venait prendre un bus à destination de Mutanga Nord, au nord de la capitale de Bujumbura.

La décision de changement de parking pour les bus de transport en commun est loin de faire satisfaction aux propriétaires de ces bus. Ils regrettent de travailler à perte notamment pour ceux qui faisaient le transport dans les communes de Bwiza , Jabe et Buyenzi où les habitants ont jugé bon pour la plupart de rentrer dans leurs maisons d’habitations à pied depuis que les lieux de parkings aient été changés.

Les lieux d’aisance sont quasiment absents dans ces parkings nouvellement créés après l’incendie qui a ravagé le marché central de Bujumbura. Dans l’entre temps les autorités de la Mairie de Bujumbura n’ont pas encore répondu à cette question, mais les habitants de la Mairie demandent aux instances habilitées de tout faire pour que les anciens parkings soient fonctionnels.

Les parkings de la Mairie au centre ville ont été changés suite aux odeurs nauséabondes dégagées par le marché central qui a pris feu le 27 janvier 2013 pouvant ainsi causer des maladies aux passagers, soit près de 3 semaines d’ici peu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

431 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent





Les plus populaires
Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 26 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 14 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 7 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 7 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 7 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 3 %)

PAFE ferme ses portes au moment d’une forte demande de documents,(popularité : 3 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 3 %)

La polygamie à Muyinga divise la famille des musulmans ,(popularité : 3 %)

Vers la reprise des cours dans les universités privées,(popularité : 3 %)