Rwasa encore retardataire... mais




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 20 février 2013  à 05 : 43 : 49
a

4 personnes proches de la famille Rwasa Agathon sont incarcérés depuis ce lundi dans les cachots du service national des renseignements selon les personnes proches de ce leader du FNL aujourd’hui en exil. Ces personnes sont composées du beau frère à Rwasa Agathon , d’un militaire proche à Rwasa , d’un neveu à celui-ci et d’un groom .

La maison dans laquelle ce beau frère de Rwasa Agathon habite aurait abritait une réunion illégale dans laquelle avait aussi pris part Rwasa Agathon mais ces personnes ne l’acceptent pas comme elles le disent. Rwasa Agathon est il le bienvenu au Burundi ? On ne sait pas mais toujours que cette situation a lieu au moment où Rwasa Agathon est attendu à l’instar des autres leaders politiques de l’opposition en exils à la fin de ce mois selon du moins les propos du ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana

Alors que les leaders politiques burundais en exils ont promis de revenir au pays à la fin de ce mois, le porte parole du parti FNL, aile de Rwasa Agathon estime que ce dernier n’est pas prêt à rentrer au pays aussi longtemps que le parti dont il est président ne lui serait pas remis.

Selon le porte parole de ce parti Aimé Magera beaucoup de préalables devraient trouver solutions pour que le retour de l’exil de Rwasa Agathon soit une réalité.

Aimé Magera a indiqué que beaucoup de membres du FNL de Rwasa sont injustement locataires des prisons du Burundi. Certains membres actifs ont été faits passés par les armes tandis que ceux qui ont pu échapper vivent toujours dans une peur panique jusqu’aujourd’hui.

La tête de Rwasa Agathon a aussi été mise à prix à plusieurs reprises par le Service National des renseignements en collaboration avec la police selon toujours Aimé Magera . « Les autres leaders politiques ont été appelés par les organes respectifs de leurs partis politiques. Il faudra que le parti lui soit remis avant de penser à revenir au pays », a-t-il souligné.

La réaction du porte du FNL de Rwasa Agathon est telle au moment où les autres leaders politiques en exils ont promis de revenir au pays pour se préparer aux élections de 2015. Il s’agit en particulier d’Alexis Sinduhije du Mouvement pour la Solidarité et le Développement, de Pascaline Kampayano, le leader de l’Union pour la Paix et le Développement et du président du parti Conseil National pour la Défense de la Démocratie Léonard Nyangoma.

Le pouvoir de Bujumbura n’est pas contre ce retour des leaders politiques. Dans sa déclaration, le ministre de l’intérieur, Edouard Nduwimana, leur demande tout simplement de respecter les institutions qui sont le résultat des élections de 2015 et de voir leurs membres à travers le pays en respectant toujours la loi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

618 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR



a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC





Les plus populaires
Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL,(popularité : 41 %)

Burundi : La CENI donne le calendrier des préparatifs du referendum ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 2 %)

Le SG de l’ONU dit non aux attaques de vendredi,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

Le Burundi, absent au 27ème sommet à Kigali pour deux raisons,(popularité : 2 %)

La politique de décentralisation reste lacunaire selon le Senat ,(popularité : 2 %)

Les œuvres du cinquantenaire ou des sept ans du pouvoir CNDD FDD ? ,(popularité : 2 %)

La chambre basse du parlement a-t-elle été convaincue ?,(popularité : 2 %)