Emmanuel Miburo est il proche du parti au pouvoir ?




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 20 février 2013  à 05 : 43 : 54
a

Emmanuel Miburo, récemment choisi par 14 formations politiques pour être le porte parole de l’opposition politique extraparlementaire au Burundi estime que ceux qui croient que sa mise en place est le fruit d’une manipulation politique du pouvoir de Bujumbura ne savent du tout la réalité de la politique de ce pays.

Au cours d’une interview exclusive que cette autorité politique a accordée à la Radio Isanganiro, il a indiqué que 14 partis politiques ont convergé autour de sa personne pour qu’il les représente conformément aux textes de loi régissant les partis politiques au Burundi. Il a demandé aux autres partis politiques de se joindre à ces 14 dans la dynamique actuelle de l’opposition politique extraparlementaire du Burundi.

Au moment où certains croient que Miburo Emmanuel aurait été placé par le pouvoir de Bujumbura pour qu’il soit le représentant de ces partis politiques de l’opposition , Emmanuel Miburo de sa part estime que le parti présidentiel n’a pas encore besoin de s’autodétruire à tel enseigne qu’il ait jugé essentiel de se chercher une opposition.

Opposition politique certes, mais certains partis politiques ont refusé d’adhérer à cette opposition extraparlementaire ayant Emmanuel Miburo pour porte parole en particulier les partis regroupés au sein de l’Alliance Démocratique pour le Changement. Ces derniers estiment qu’Emmanuel Miburo roule pour le parti au pouvoir.

Cette sortie médiatique a lieu alors que le leader du FNL Rwasa Agathon n’a pas encore promis de revenir au pays à l’instar des autres leaders de l’opposition politiques en exils. Le FNL s’étant aujourd’hui scindé en plusieurs branches dont celui d’Emmanuel Miburo qui serait plus proche du parti au pouvoir. Aujourd’hui Agathon Rwasa réclame que le parti lui soit remis pour qu’il retourne au pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

518 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 55 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 5 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 3 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 3 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 2 %)

Agathon Rwasa dénonce une manœuvre de son arrestation par le pouvoir de Nkurunziza,(popularité : 2 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)

La société civile peint au noir le bilan politico-économique du Burundi ,(popularité : 2 %)