Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain

Sport et culture


Bujumbura abrite la 2ème édition du tournoi de Golf


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Emmanuel Miburo est il proche du parti au pouvoir ?




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 20 février 2013  à 05 : 43 : 54
a

Emmanuel Miburo, récemment choisi par 14 formations politiques pour être le porte parole de l’opposition politique extraparlementaire au Burundi estime que ceux qui croient que sa mise en place est le fruit d’une manipulation politique du pouvoir de Bujumbura ne savent du tout la réalité de la politique de ce pays.

Au cours d’une interview exclusive que cette autorité politique a accordée à la Radio Isanganiro, il a indiqué que 14 partis politiques ont convergé autour de sa personne pour qu’il les représente conformément aux textes de loi régissant les partis politiques au Burundi. Il a demandé aux autres partis politiques de se joindre à ces 14 dans la dynamique actuelle de l’opposition politique extraparlementaire du Burundi.

Au moment où certains croient que Miburo Emmanuel aurait été placé par le pouvoir de Bujumbura pour qu’il soit le représentant de ces partis politiques de l’opposition , Emmanuel Miburo de sa part estime que le parti présidentiel n’a pas encore besoin de s’autodétruire à tel enseigne qu’il ait jugé essentiel de se chercher une opposition.

Opposition politique certes, mais certains partis politiques ont refusé d’adhérer à cette opposition extraparlementaire ayant Emmanuel Miburo pour porte parole en particulier les partis regroupés au sein de l’Alliance Démocratique pour le Changement. Ces derniers estiment qu’Emmanuel Miburo roule pour le parti au pouvoir.

Cette sortie médiatique a lieu alors que le leader du FNL Rwasa Agathon n’a pas encore promis de revenir au pays à l’instar des autres leaders de l’opposition politiques en exils. Le FNL s’étant aujourd’hui scindé en plusieurs branches dont celui d’Emmanuel Miburo qui serait plus proche du parti au pouvoir. Aujourd’hui Agathon Rwasa réclame que le parti lui soit remis pour qu’il retourne au pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

572 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"





Les plus populaires
Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 7 %)

Assemblée nationale : les représentants du peuple, ce n’est pas la société civile,(popularité : 6 %)

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 6 %)

Les communes de la Mairie de Bujumbura réduites à trois ,(popularité : 4 %)

Le recensement ethnique est une violation des accords d’Arusha ,(popularité : 4 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 4 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 4 %)

Vie chère : L’Uprona contre les menaces de licenciement prônées par la Ministre de la Fonction Publique ,(popularité : 4 %)

‘’ L’appel des leaders politiques en exil au retour au pays est une intrigue’’,(popularité : 4 %)

Est-ce le paiement de l’IPR ou un vol légalisé ?,(popularité : 4 %)