Les anciens hommes armés handicapés réclament leurs droits




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 20 février 2013  à 05 : 46 : 19
a

Les anciens militaires et autres hommes armés handicapés de la guerre qui a ravagé le pays entre 1993 et 2005 demandent au pouvoir de Bujumbura d’honorer ses engagements en s’acquittant des frais de logement et de soins de santé pour qu’ils vivent à l’instar des autres burundais.

Selon Cassien Bizabigomba , un ancien militaire de l’armée Burundaise et l’un de ces personnes victimes de la guerre, beaucoup de personnes souffrant d’handicapes qui furent militaires , gendarmes ou hommes en armes vivent dans des conditions précaires. Ils n’ont pas d’accès aux soins de santé depuis 2005 alors que le pouvoir de Bujumbura avait bel et bien promis d’honorer cet engagement du fait que ces personnes nécessitent des besoins spécifiques en matière de santé.

Cassien Bizabigomba estime que les handicapés sont relégués à eux même aussi en matière de logement. Ces vulnérables indiquent que le pouvoir de Bujumbura avait promis de construire pour eux des maisons, hélas cela n’a toujours pas eu lieu. Certains ont du mal à se payer le loyer en raison de la précarité des conditions de vie tandis que d’autres sont toujours locataires des camps militaires de Bujumbura et Gitega toujours dans des conditions difficiles puisque leurs infirmités ne leurs permettent pas de vivre chez eux sur les collines du pays.

L’armée et la police indiquent que cette correspondance leur sont parvenues sans plus de précisions.

Cassien Bizabigomba a demandé aux instances habilitées de tout faire pour venir au secours des difficultés de ces personnes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

472 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre



a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger





Les plus populaires
Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre,(popularité : 65 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 29 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 27 %)

Un monument qui n’est pas le bienvenu au Burundi !,(popularité : 27 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 26 %)

Bujumbura : Chasse aux Prostituées,(popularité : 26 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 26 %)

Une des facultés à l’Université du Burundi est en grève il y a un mois,(popularité : 25 %)

L’hôpital public de Rumonge face à de nombreux problèmes,(popularité : 25 %)

Deux corps enterrés et non décomposes après plus de trois mois,(popularité : 25 %)