Actualité thématique

Economie


Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !

En International


Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?

Environnement


Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse

Justice/Droits de l’homme


Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !

Nouvelles de l’EAC


Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi

Politique


Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !

Sécurité


Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface

Société


Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.

Sport et culture


Le Japon renforce les capacités du karaté burundais


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 14 Gitugutu 2018

Débat


Ikiganiro kidasanzwe kw’igandagurwa ry’incungu ya demokarasi Ndadaye Mélchior, 19 Gitugutu 2018

Diaspora


Karadiridimba, 14 Karadiridimba 2018

Economie


Umuyange, 2 Gitugutu 2018

Emissions musicales


Uburundi buraririmba co kuwa 15, Gitugutu 2018

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 11 Gitugutu 2018

Jeunesse


Tweho, 29 Nyakanga 2018

Justice


Nkingira, 12 Gitugutu 2018

Mugona iki ?


Gira ico ushikirije, 12 Gitugutu 2018

Société


Isanganiro ry’imiryango co kuwa 15 Gitugutu 2018


Un silence assourdissant de la BRB sur la dévaluation de la monnaie




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 20 février 2013  à 05 : 48 : 45
a

« Le silence de la banque centrale n’arrange pas le pouvoir de Bujumbura mais constitue plutôt un mal pour l’économie du pays. Nous demandons plutôt à la Banque de la République du Burundi de tout faire pour abandonner cette politique d’autruche, » ce sont les propos de Faustin Ndikumana le président de l’ONG, Parole et Action pour le Réveil de la Conscience et l’Evolution des Mentalités, lors d’une conférence de presse sur le silence de la banque centrale face à la dévaluation de la monnaie burundaise qui prend de l’ampleur ces derniers jours.

Faustin Ndikumana estime qu’à l‘heure actuelle un dollar s’achète à plus de 1700 fbu alors qu’il était de 1400 les trois mois écoulés. Les conséquences de cette situation risquent d’être davantage dures pour le pouvoir de Bujumbura.

Faustin Ndikumana indique que la couverture des importations risque d’aller croissant surtout que le pays a besoin de 80% des devises pour que celle soit effective. Il doute en même temps de la cherté de la vie qui risque de constituer un mal pour le pays, notamment parce que les produits d’importation comme le carburant, les médicaments et autres risquent de revoir à la hausse les prix sur le marché causant ainsi une hausse vertigineuse des autres prix sur le marché.

Selon lui , le silence de la banque centrale est aussi dangereux dans la mesure où visiblement cette institution ne contrôle pas la circulation des devises à travers le pays.

Faustin Ndikumana indique que certaines personnes ont pris l’option de conserver l’argent qu’ils ont en devise dans leurs propres maisons. Les banques quant à elles thésaurisent l’argent en devise à l’insu de la banque centrale, souligne t-il.

Ces derniers jours la radio Isanganiro a cherché la banque centrale pour qu’elle s’explique à propos des mesure qu’elle a prises pour palier cette situation, hélas sans succès.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

706 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie





Les plus populaires
Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !,(popularité : 9 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 9 %)

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI ,(popularité : 6 %)

Incendie du marché de Bujumbura : La BCB donne 50 million de Francs burundais,(popularité : 5 %)

Pierre Nkurunziza appelle les banques à réduire le taux d’intérêt pour la conquête de la sous-région,(popularité : 4 %)

Le café burundais à l’ agonie, l’Intercafé Burundi alerte ! ,(popularité : 4 %)

A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 4 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 4 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 4 %)

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours,(popularité : 4 %)