La rencontre rouvrira l’espace politique




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 22 février 2013  à 04 : 45 : 30
a

Léonce Ngedakumana qualifie d’essentielle la rencontre des acteurs politiques prévue du 11 au 13 mars 2013 au Burundi.

Au cours d’une interview exclusive qu’il a accordée à la radio Isanganiro, le président de l’Alliance Démocratique pour le Changement a indiqué que cette rencontre pourra répondre de manière efficace aux défis aux quels fait face aujourd’hui le Burundi.

Il a dit que les leaders des partis politiques, les membres de la société civile et autres qui prendront part dans ces assises vont débattre du processus politique et technique des élections de 2015. Ce faisant, ils devraient de prime abord évaluer l’environnement politique des élections de 2010, selon lui. Les participants devront évaluer l’état actuel dans la libération de l’espace politique.

Pour lui, aussi longtemps que la police, les jeunes du parti au pouvoir à savoir les imbonrakure, et les agents du Service National des renseignements sont instrumentalisés par le parti au pouvoir l’on ne pourrait pas douter que les élections de 2015 aboutissent à un bain de sang. Il sera aussi question dans cette rencontre de l’évaluation de l’état des lieus des libertés politiques au Burundi.

Léonce Ngedakumana estime que l’impunité des crimes politiques, les emprisonnements à mobiles politiques et les divisions au sein des partis politiques constituent des tares pour la démocratie au Burundi qu’ils devraient en parler pour les pallier. Ces difficultés devraient trouver solution pour que les élections de 2015 aient lieu sans écueils selon Léonce Ngedakumana .

Il sera aussi question de revoir ensemble les projets de lois qui risquent de prêcher contre les idéaux de la démocratie, à savoir le projet de loi régissant la presse, le projet de loi régissant les manifestations publiques, a souligné Léonce Ngedakumana, président de l’ADC-Ikibiri. Pour lui c’est bien que la communauté internationale ait jugé utile cette rencontre.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

557 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 9 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 2 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)