Des encouragements significatifs de vol




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 28 février 2013  à 05 : 26 : 13
a

Le président de l’Organisation pour la Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques demande au président de la république d’annuler le projet de loi qui fixe les avantages accordés aux ministres impliqués dans la politique de privatisation. Selon Gabriel Rufyiri, ces ministres ont droit de partager 1% de la somme totale d’argent de chaque entreprise privatisée.

« Imaginez que le port de Bujumbura et le stade FFB ont été privatisés à 14 milliards. 4 ministres vont alors se partager 14 millions de Fbu. Quel est le comportement que vont adopter les autres qui ne sont pas concerner par cette décision », a-t-il souligné. Pour lui, cette décision du président Pierre Nkurunziza ouvre la porte à la corruption raison pour laquelle il serait mieux de la supprimer.

Selon Gabriel Rufyiri, 16 entreprises sont sur la liste des entreprises de l’Etat à privatiser à travers le pays. Le pays aura perdu énormément si le pouvoir de Bujumbura ne revoit pas cette décision car ces ministres auront encaissé beaucoup d’argent. Gabriel Rufyiri demande aux ministres concernés de remettre les 140 millions dans le trésor de l’Etat.

Les ministres concernés par la question sont celui des finances et de la planification pour le développement économiques, celle ayant en charge du commerce, celle du travail ainsi que celle chargée de la politique de privatisation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

169 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »





Les plus populaires
Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi ,(popularité : 8 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 6 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 4 %)

Le secteur thé du Burundi envisage des extensions à grande échelle jusqu’en 2016,(popularité : 3 %)

Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique ,(popularité : 3 %)

Ouverture solennelle des six marchés réhabilités en Mairie de Bujumbura,(popularité : 3 %)

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction,(popularité : 3 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 3 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 2 %)