Rumonge : Des coups de poing contre un journaliste




Par: Désiré Nimubona , jeudi 28 février 2013  à 06 : 21 : 00
a

Alexis Nibasumba, correspondant de la Radio Associative Bonesha FM a été agressé par un groupe de 4 jeunes hommes devant la permanence du parti présidentiel, le CNDDFDD à Rumonge.

« C’était vers 9h quand je tentais de vérifier une information reçue aussitôt, selon laquelle, les femmes étaient convoquées à passer d’abord dans la permanence du CNDDFDD avant d’aller voter leurs représentantes au niveau communal que j’ai reçu des coups de la part de ces jeunes », fait savoir le correspondant de Bonesha FM au sud du pays.

Selon lui, ces jeunes qui, sont débarqués quelques minutes après lui, lui ont intimé l’ordre de dégager dans l’immédiat mais, le journaliste a voulu savoir l’identité de ces jeunes quand, soudain, ils sont revenus et lui ont giflé avant de tomber par terre.

« Je me suis réveillé déjà parterre et mes téléphones étaient dispersé parterre, je me suis relevé et suis allé me cacher dans une maison d’à côté, et ces 4 jeunes sont entré dans la permanence du CNDDFDD » déclare Nibasumba.

Le correspondant de la Radio Boinesha FM souligne qu’il n’est pas prêt à céder face à l’intimidation car son métier est un signe de la démocratie.

« Même actuellement, je suis en train de suivre les élections des représentantes des femmes à Rumonge, après la douleur causée par la brutalité de ces jeunes » rassure Anicet Nibasumba, soulignant que ce ne sont pas des intimidations ou des gifles, ou autres mauvais traitements qu’il va déposer le tablier.

Contacté à cette situation, le président de la Ligue des Jeunes du parti CNDDFDD Denis Karera a répondit qu’il suivait une réunion et il a été impossible de cueillir sa réaction face à ces accusations de Nibasumba.

Ce n’est pas la première fois qu’un journaliste se fait passé à tabac par un groupe de jeune affilié à parti politique. Il y a quelques mois, Eloge Niyonzima, correspondant de la RPA à Bubanza (ouest) a été tabassé par un groupe de jeunes dans un bistrot à Bubanza, jusqu’à ce que blessures s’en suivent.

Devant la justice, le correspondant de la radio publique africaine a perdu le procès mais avait souligné qu’il n’était pas, lui aussi, prêt à céder son tablier suite aux menaces.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

442 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 11 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 9 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 8 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 8 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 7 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 4 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 3 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 3 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 3 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 3 %)