Les N.U promettent $600 million d’appui au développement




Par: Désiré Nimubona , vendredi 1er mars 2013  à 16 : 03 : 44
a

Plus de 600 millions de dollars américains, c’est la somme qui sera octroyée par les Systèmes onusiens selon un Plan Cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement du Burundi (2012-2016), présenté ce jeudi à Bujumbura par la Représentante Spéciale Adjointe du SG des Nations Unies et Coordinatrice Résidente des Systèmes des Nations Unies au Burundi.

Les Nations Unies ont déjà mobilisé au moins 50% de ce montant, « 50% des fonds sont déjà disponibles », a annoncé Mme Koulibally en marge de ces cérémonies qui se sont déroulé dans les enceintes du Centre d’Information des Nations Unies ce jeudi à Bujumbura.

Les autres qui restent, selon Mme la Coordinatrice des Systèmes des Nations Unies au Burundi, seront mobilisés par les Nations Unies chez les bailleurs avec lesquels les Nations Unies travaillent.
« Les 600 million ne sont pas destinés à faire fonctionner les systèmes des Nations Unies au Burundi, mais c’est pour aider les burundais » a ajouté Mme Sori Koulibally.

Rosine Sori Coulibary a souligné que la présence des Nations Unies au Burundi et surtout le « United Nations Development Assistance Framework (UNIDAF) a déjà donné ces fruits en ce qui est d’aider les communautés burundaises. C’est notamment les rapatriés, les enfants de la rue et les déplacés, selon la Coordinatrice des Systèmes des Nations Unies, en même temps adjointe du Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies.

Les attentes de l’aide

Le plan d’aide au développement du Burundi s’articule autour de trois axes principaux. D’abord c’est « le Renforcement de l’Etat de droit, consolidation de la bonne gouvernance et promotion de l’égalité du genre ».

Par conséquent, en 2016, les Nations s’attendent à « un système judiciaire et sécuritaire ainsi que les institutions de protection des droits de la personne humaine, de lutte contre l’impunité », « les mécanismes de justice de transition (…) » et même le « tribunal spécial » qui « fonctionnent conformément aux standards internationaux » et la société civile y compris les médias qui jouent un rôle de vielle citoyenne.

Le deuxième axe, de ce plan de 4 ans est « la transformation de l’économie burundaise pour une croissance soutenue et créatrice d’emplois. Ici entrepreneuriat féminin sera mise en avant, selon le document de travail de ce plan d’aide des Nations Unies au Burundi.
L’environnement des affaires et la stratégie de promotion de l’emploi sensible au genre, des TICs de tout genre et une politique énergétique adéquate seront aussi priorisés.

En fin l’axe 3 est l’amélioration de « l’accessibilité et de la qualité des services sociaux de base et renforcement du socle de protection sociale ». En effet, les NU veulent que les élèves bénéficient d’une
Le mandat du BNUB a été prolongé d’une année par la résolution 2090 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Les NU, engagées au Burundi depuis plus de 10 ans ont renouvelé leur engagement, par cette résolution, d’accompagner le processus de paix jusqu’à son terme.

En Octobre dernier, le Burundi avait organisé une conférence des bailleurs de fonds à Genève, en Suisse pour la mobilisation des financements du Cadre Stratégique de Croissance et de Lutte contre la Pauvreté (CSLPII).

Cette annonce de la part des systèmes des Nations Unies devient une réponse à l’appel du Gouvernement de soutenir son économie et sa croissance à Genève.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

419 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes



a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 41 %)

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 8 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 8 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 7 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 7 %)

Le personnel de la Sodeco réclame des indemnités avant la privatisation de l’entreprise,(popularité : 6 %)

Burundi : Revenue National Moyen par Habitant estimé à 280 $ en 2013,(popularité : 6 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 6 %)

Rumonge : Le site des eaux thermales de Mugara peu fréquenté,(popularité : 6 %)

Serait- il actionnaire de Burundi- Brewery ?,(popularité : 6 %)