Invectivé à cause de ses ’’invectives’’.




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 5 mars 2013  à 13 : 20 : 52
a

Le gouvernement de Bujumbura est insensible aux besoins des commerçants, c’est la réaction de Gabriel Kabura, représentant des personnes qui exerçaient du commerce au marché central de Bujumbura, après que le gouvernement de Bujumbura ait pris la décision d’accorder la permission à une entreprise d’ériger et de louer par après pendant quelques années le marché moderne de type ’’mall’’ à la place du marché central.

De la part de Gabriel Kabura , cette entreprise étrangère va, au lieu de tenir en considération les besoins de la population victimes de l’incendie, chercher à gagner des sommes colossales d’argent.

« Qu’allons nous devenir ? Elle ne vient pas exercer ses activités par amour pour les Burundais mais pour gagner beaucoup d’argent » a-t-il souligné.

Cette réaction de Gabriel Kabura arrive au moment où les victimes de l’incendie du marché de Bujumbura ont signalé qu’ils ne savent plus à quel saint se vouer après que le ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana ait déclaré que la place du marché central de Bujumbura abritera un marché de type moderne sans pour autant être précis quant au sort qui leur sera réservé, selon Gabriel Kabura.

De la part d’Edouard Nduwimana, les anciens commerçants propriétaires de stands au marché central seront les premiers à bénéficier de ces places mais après les enquêtes fouillées.

Lors des questions orales de ce jeudi de la semaine écoulée à l’Assemblée nationale, le ministre Edouard Nduwimana avait signalé que, pour les personnes qui croient en Dieu, la chance peut naître des entraves qui les ligotent. L’on pourrait dire probablement que Dieu veut aussi que les Burundais aient un marché moderne qui est de loin de grande qualité que celui d’avant l’incendie.

L’Alliance Démocratique pour le changement au Burundi, ADC-Ikibiri, qualifie d’inédits les propos du ministre de l’intérieur par rapport à l’incendie qui a ravagé le marché central. Selon cette formation politique, le fait d’évoquer la présence de Dieu n’est qu’un cynisme hors pair.

" Le ministre de l’intérieur ne prête aucune considération encore moins d’humanité à l’égard de ceux qui ont perdu leurs marchandises à cause de l’incendie et témoigne à suffisance d’un manque de responsabilité" telle aura été la réaction de l’Uprona , aile de la réhabilitation.

Selon Evariste Ngayimpenda , le ministre de l’intérieur devrait remettre le tablier du moins dans d’autres démocraties.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

351 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 7 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 6 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Abdoulaye Bathily, nouveau médiateur dans la crise burundaise ,(popularité : 4 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 3 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 3 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)