Le prix du sucre à la hausse,… vie chère




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 6 mars 2013  à 05 : 53 : 02
a

L’association Burundaise des Consommateurs regrette que le ministre du commerce n’ait pas été consulté avant de porter le prix du sucre au Kilo de 1600 à 1850Fbu. Selon Noel Nkurunziza , il existe une commission au niveau du ministère du commerce qui doit être consultée avant de décider de la hausse des prix de première nécessité dont l’ABUCO est membre.

Lors d’une interview que le représentant de cette association a livrée à la Radio Isanganiro, il a indiqué que le pouvoir de Bujumbura ambitionne de porter sur le dos de la population l’argent dont il a besoin pour couvrir ses dépenses. Il a dit que les vendeurs de ce produit vont aujourd’hui payer 46% de frais de taxes par rapport aux anciennes taxations.

‘’Une des conséquences de cette hausse des prix sera inéluctablement la hausse des prix des autres produits sensibles tels le haricot, la farine de maïs et autres’’ a souligné Noël Nkurunziza. Jusqu’à présent le ministère du commerce n’a pas encore formellement expliqué les raisons qui seraient à la base de hausse du prix du sucre. La Société Sucrière du Mosso vient juste de terminer sa campagne de récolte du sucre.

Selon les informations en provenance de la Sosumo, cette entreprise n’avait jamais aussi réalisée une production de 23milles tonnes depuis qu’elle est fonctionnelle.

Le sucre vient d’être revu par Kilo alors que le carburant est presque introuvable dans différentes stations à services. Plus d’un estiment aujourd’hui que son prix à la pompe risque d’être revu à la hausse.

Nous avons cherché les opérateurs économiques vendeurs de ce produit sans succès dont certaines hautes autorités de ce pays seraient vendeurs.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

372 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent





Les plus populaires
Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 58 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 30 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 19 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 14 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 10 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 6 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 5 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 5 %)

Un nouveau code des assurances au Burundi,(popularité : 5 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 4 %)