L’heure de l’expression du mécontentement a sonné




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 9 mars 2013  à 06 : 48 : 23
a

Au moins 40 anciens travailleurs de la société de gestion du marché central de Bujumbura ont fait un sit in devant le marché central de Bujumbura ce vendredi en cendre pour décrier leurs licenciements.

Pancartes à la main, ces personnes ont fustigé que leurs licenciements aient été entachés d’irrégularités après l’incendie qui a ravagé le marché central de Bujumbura.

Béatrice Kararuza, l’une des personnes licenciées qu’après l’incendie du marché de Bujumbura, indique que ces travailleurs été laissés à eux-mêmes.

La mesure portant renvoie en chômage des personnes qui exerçaient au marché central de Bujumbura a été communiquée par le conseil d’administration selon Béatrice Kararuza. Elle a dit que les victimes de cette décision qu’elles qualifient d’injuste ont à plusieurs reprises réclamées davantage d’explication mais en vain.

« Le chef du personnel de la société de gestion du marché devait normalement être à nos cotés hélas, nous ne savons pas où il se trouve jusqu’à présent », a-t-elle dit.

Ces personnes demandent au conseil d’administration de la société de gestion du marché central de Bujumbura de leurs donner les indemnités de licenciement avant que le partage des dividendes du marché prévu le29 mars n’ait lieu puisqu’ils ont été engagé en tenant compte de la loi de la fonction publique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

451 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 10 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 10 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 8 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 7 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 7 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 6 %)

Le parquet général de la république demande l’extradition de 4 journalistes burundais,(popularité : 5 %)

HRW en faveur des internautes ,(popularité : 5 %)

Le rapport des massacres de Gatumba « remis à qui de droit » ,(popularité : 4 %)

Plus de 328 prisonniers de Mpimba bénéficient d’un élargissement provisoire ,(popularité : 4 %)