Kanyosha : L’administration communale en crise




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 16 mars 2013  à 07 : 40 : 33
a

Le gouverneur de la province de Bujumbura, Jacques Minani, a rétabli dans ces fonctions l’administrateur communal de Kanyosha, Cléophas Niyonzima, qui avait été limogé par le conseil communal même la décision n’est pas apprécié par le président de ce conseil.

Tout a commencé en date du 28 février. Le conseil communal de Kanyosha a décidé de limoger de ses fonctions l’administrateur communal sous prétexte qu’il n’aurait pas été efficace à la commune. 7 parmi 10 personnes avaient approuvé ce limogeage.

Les membres de ce conseil communal ont aussi décidé de la personne qui devait assurer l’intérim en attendant la tenue d’une rencontre au cours de laquelle il serait question d’élire le nouvel administrateur.

Pour ceux qui avaient été sur les lieux ce jour, l’administrateur communal ne s’attendait pas à ce que le conseil prenne une telle décision. Il a avait été acculé le soir du 28 février à remettre les clés des bureaux de la commune et la voiture communale à sa grande surprise.

Plus de deux jours après, la décision du conseil communal est tombée à l’eau. Cléophas Niyonzima a été rétabli dans ses fonctions.

Le 10 mars le même conseil communal s’est réuni pour élire Joachim Ncamubinige au poste d’administrateur de Kanyosha. Cette décision a aussi été sans effet car elle a directement été annulée par le gouverneur de la province de Bujumbura.

Les informations dignes de foi indiquent que le président du conseil communal n’apprécie pas du tout les décisions prises par le gouverneur de Bujumbura quant à ce problème de Kanyosha datant déjà de plus d’une année.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

603 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées



a

UA appelle les burundais au dialogue d’Arusha fixé du 18 au 24 octobre



a

Burundi : les ONGs sommées de se réinscrire quatre documents dans les mains !



a

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales



a

DH : Le mandat de la commission onusienne d’enquête sur le Burundi s’allonge



a

Les Nations Unies au côté du Burundi



a

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !



a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions





Les plus populaires
Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !,(popularité : 57 %)

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul,(popularité : 37 %)

La CSTB en contradiction avec les lois en vigueur au Burundi,(popularité : 4 %)

Pierre Nkurunziza devrait respecter les Accords d’Arusha et la constitution ,(popularité : 4 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 4 %)

Burundi : Le parti socialiste francais accorde son soutien aux manifestants,(popularité : 3 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 3 %)

Paul Seger plaide pour les bonnes élections ,(popularité : 3 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Burundi : les ONGs sommées de se réinscrire quatre documents dans les mains ! ,(popularité : 3 %)