Businde , comme si la police ne savait pas la vérité




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 16 mars 2013  à 07 : 31 : 43
a

Le porte parole de la police indique qu’une commission a été mise en place pour mettre la lumière sur l’incident malheureux de Businde en province de Kayanza qui a emporté 9 personnes parmi les fidèles d’Eusébie.

Au cours d’une conférence de presse de ce vendredi, Elie Bizindavyi a déploré cette fois ci à l’instar des autres organisations la mort d’hommes à Businde le 12 courant. Il a dit qu’au regard de l’intervention policière qui a eu lieu à Businde ce ne sont pas seulement les fidèles qui en furent victimes. La police a elle aussi enregistré des blessés parmi ces effectifs, selon lui.

« Le ministère de la sécurité publique a mis en place une commission au sein de la direction générale du même ministère qui éclairera l’opinion sur l’incident de Businde » a-t-il dit. Les conclusions des travaux de ladite commission seront portées à la connaissance des burundais et de la communauté internationale, selon Elie Bizindavyi.

Lors de sa descente avec le ministre de l’intérieur, le ministre de la sécurité publique avait apprécié le travail. Une police qui, selon les propos des victimes, s’était servie des balles réelles pour chasser les pèlerins qui étaient venues à Businde.

Le ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana avait ironisé en disant que s’ils avaient besoin des martyrs, ces pèlerins de Businde et qu’ils venaient de les avoir.

La sortie médiatique du porte parole de la police Elie Bizindavyi a lieu après trois jours de condamnations unanimes par beaucoup d’organisations à l’égard de l’usage de la police à Businde contre les fidèles d’Eusébie.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1007 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu



a

Bujumbura : Un « maître » de circoncision arrêté à Kamenge





Les plus populaires
Kirundo : séance de prière ponctuée de violences,(popularité : 6 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 5 %)

Un haut gradé de l’armée tué et un officier de police blessé dans des attaques à Bujumbura ,(popularité : 5 %)

Un groupe armé à Nyarusange aux prises avec les forces de sécurité,(popularité : 4 %)

Muyinga/Un représentant du MSD tabassé par les imbonerakure ,(popularité : 4 %)

Une position avancée de la MONUSCO fait peur à certains habitants de Cibitoke,(popularité : 4 %)

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade ,(popularité : 3 %)

Dix mois à la tête de l’Amisom, Lt Gen Ntigurirwa Silas donne son bilan ,(popularité : 3 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

Pas de militaires qui désertent, dit la FDN,(popularité : 3 %)