Zebiya prie pour le ministre Edouard Nduwimana




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 20 mars 2013  à 14 : 51 : 54
a

« Nous demandons à la justice d’établir la vérité sur les mobiles qui ont poussé le ministre de l’intérieur à dire que les fidèles de Businde avaient besoin des martyrs ». Ce sont les propos d’Eusebie Ngendakumana , la responsable du site de prière de Businde ce mardi dans une conférence de presse à Bujumbura, une semaine après les affrontements entre la police et les fidèles d’Eusebie.

Au cours de cette conférence de presse qu’elle a tenue dans la discrétion la plus totale, la responsable du lieu de pèlerinage de Businde s’est insurgée contre le recours à la violence des policiers.

Elle a dit que les fidèles s’y rendent uniquement pour rencontrer la Vierge Marie à travers la prière qu’il serait aberrant de recourir à la violence contre eux.

« Moi-même je ne suis pas libre mais si je le pouvais je n’hésiterais pas de m’y rendre » a-t-elle souligné en indiquant en même temps son incapacité d’empêcher les autres de s’y rendre actuellement.

Selon Eusebie Ngendakumana , les fidèles de Businde doivent prier pour que la violence cesse dans ce pays mais aussi pour les autorités de ce pays.

L’incident de Businde qui a emporté 9 personnes a défrayé la chronique de l’actualité ces derniers jours. Les policiers ont été accusés d’avoir tiré à balles réelles parmi les fidèles.

Même la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme a reconnu que quatre personnes ont été tuées lorsqu’elles prenaient fuite.

Le pouvoir de Bujumbura a accepté de mettre en place une commission chargée d’enquêter sur cet incident après cependant un tollé général de la part de plusieurs organisations de défenses des droits de l’homme et des politiques.

Le chef de poste de police et deux de ces proches au service sont sous les verrous en attendant l’issue des enquêtes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1381 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre



a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger





Les plus populaires
Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre,(popularité : 33 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 26 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 22 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 21 %)

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 21 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 20 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 20 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 20 %)

Rupture de Bactrim : RBP+ s’inquiète ,(popularité : 20 %)

Echec d’un projet d’élevage de poules suite aux fêtes de fin d’année,(popularité : 19 %)