Les cris des femmes sur la table de la Francophonie




Par: , jeudi 21 mars 2013  à 13 : 42 : 02
a

Article envoyé par Jeanine Nahigombeye

« Le temps des paroles est révolu, il faut agir contre les violences faites aux femmes dans le monde francophone’’, c’est ainsi que peut se résumer ce premier forum des femmes francophones organisé à Paris ce mercredi, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la francophonie en France.

C’est une Yamina BENGUIGUI la ministre déléguée chargée de la francophonie en France, qui a ouvert ce 1er forum des femmes francophones, ayant vu la participation de plus de 400 personnes, en déclarant "ce forum est né d’une indignation, après ma visite a l’est de la RDC. Les femmes y sont violées, mutilées."

Le viol, n’est pas une valeur francophone, la lapidation n’est pas une valeur francophone. Le monde vit une époque où les droits acquis des femmes sont menacés, a indiqué l’initiatrice de ce forum la ministre BENGUIGUI.

Selon la ministre déléguée chargée de la francophonie, ce forum vise à redonner espoir aux femmes francophones. Un appel sera donne au président français F. Hollande afin qu’il soit l’ambassadeur des femmes auprès de ses homologues francophones.

DIOUF, enfonce le cloue

Abdou Diouf, le directeur de l’OIF, appuyant les propos de BENGUIGUI a indique que le viol domestique, les mauvais traitements les mutilations génitales ne sont pas une affaire privées et ne relèvent pas la diversité culturelle ou de la spécificité des croyances.

La tolérance zéro contre ces violences doit être la norme dans la famille francophone. DIOUF, Directeur de l’OIF a déclaré "dédier l’énergie, et la détermination qui ressortiront du forum, aux femmes qui souffrent en ce moment a l’est de la RDC".

Michèle BACHELET

Celle qui était encore jusqu’à ce mercredi matin la directrice de ONU Femmes, Michèle BACHELE, a indique dans une Vidéoconférence qu’enfin le monde entier avait compris qu’il n’y a pas de paix et développement dans le monde sans les femmes.

"Il faut s’attaquer aux causes structurelles de l’inégalité entre les hommes et les femmes.

"Depuis 2012, des pays comme le Sénégal et l’Algérie ont fait des progrès dans la représentation des femmes à des postes de responsabilités, cette représentation est aujourd’hui à 30%. Il faut que tous les pays francophones passent la barre de 30%, car c’est intelligent et responsable.

"Pour conclure, tout en reconnaissant que les femmes en RDC sont des victimes, elles sont aussi des grands agents de changements", a déclaré Mme BACHELET.

Les débats domines par la situation en RDC, au Maghreb et au Mali
Ce forum dédié à toutes les femmes francophones, les débats et les tables rondes organisées à cette occasion ont été dominés par la situation des femmes au Maghreb, au Mali et en RDC.

En RDC, un documentaire sur les violences sexuelles contre les femmes, dont une fillette de 21 mois a fait verser quelques larmes aux participants.

Les intervenantes congolaises appuyées par le célèbre gynécologue Dr. Denis Mukwege, qui soigne les femmes violées, ont déclaré avec fougue et sans détour que les multinationales françaises et belges ainsi que les pays voisins que sont le Rwanda et l’Ouganda à la recherche des matières premières financent les groupes rebellent qui sèment la terreur à l’est de ce pays. Par ailleurs ont-elles déclaré, les armes utilisées sont fabriquées en Europe.

Il a été aussi demandé par ces intervenants de mettre l’accent sur la lutte contre l’impunité. Il n’est pas normal que les accords de paix avec les groupes rebelles aboutissent toujours a l’intégration des membres de ces groupes, accusés de crimes graves dans l’armée congolaises, alors que leur place est la prison, ont-ils dit.

Au Maghreb, ont déclaré les participantes, alors que les femmes ont joué un rôle primordial dans la révolution, les pouvoirs actuels, dominés par des islamistes refusent la liberté, et la protection à la femme et accordent des droits différents pour l’homme et la femme, en s’appuyant sur une interprétation erronée du coran.

Au Mali, la présence des islamistes est à combattre et la France qui y a envoyé des troupes est à féliciter.

Des sifflets, … aussi et un président français qui a reçu l’appel des femmes et prend un bain de foule des femmes francophones.

Si le forum s’est déroulé dans une bonne ambiance, les dernières minutes ont été très vives. Les propos d’une ministre du Maroc et ceux d’une jeune entrepreneuse rwandaise vantant les mérites de leur gouvernement respectifs ont été accueillis par des sifflets et quolibets.

L’appel des femmes a été remis au président François Hollande à la fin du forum à l’Elysée. Hollande recevant l’appel a déclaré dans son discours de clôture de ce forum que la France y souscrit et qu’elle s’engage, au côté des femmes à transmettre aux jeunes générations les valeurs de la francophonie, dans une approche d’égalité entre les hommes et les femmes. C’est dans la langue française qu’a été écrite la déclaration universelle des DH et que la francophonie veille à faire de la langue e l’instrument du droit et de la paix, a rappelé Hollande.

L’actuel gouvernement français est paritaire, une première dans ce pays et il y a un ministère chargé des droits des femmes. Sans doute pour prouver aux nombreuses femmes qui ont déclaré à plusieurs reprises qu’elles ne veulent plus de paroles mais des actes, Hollande s’est offert un bain de foule, serrant des mains et posant avec des femmes francophones et signant des autographes, …comme un « président normal ».




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

505 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?



a

« Zimbabwe de Mugabe : De la libération à la misère ».



a

Le 25 mai, pour la mémoire des grands leaders africains



a

« Le terrorisme ne pourra pas plier l’Egypte, il le renforce », dit Amb. A.B Arafa Radwan



a

USA : Donald Trump, élu 45ème Président des USA



a

Les journalistes somaliens lancent leur syndicat après des années sous le joug des insurges



a

Les insurgés somaliens ne contrôlent que moins de 20% du territoire du pays



a

L’avenir de l’Afrique est aux mains des Africains, dit Desalegn



a

Football : le Suisse Gianni Infantino élu président de la Fifa



a

Foot mercato : L’actualité des transferts





Les plus populaires
Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?,(popularité : 5 %)

Une Nouvelle Ère de Coopération Chine-Afrique en Matière de Santé,(popularité : 2 %)

HRW condamne Kigali d’être derrière Ntaganda dans sa mutinerie au Congo ,(popularité : 2 %)

Rwanda : Les Burundais en ligne de mire des producteurs de la pomme de terre ,(popularité : 2 %)

Berlin annonce un gèle de 21 millions d’euro d’aide au Rwanda, DW rapporte,(popularité : 1 %)

Bosco Ntaganda est accusé de 13 chefs de crimes de guerre et de 5 chefs de crimes contre l’humanité,(popularité : 1 %)

Simba Bukuru, le nouveau roi des Bafulero,(popularité : 1 %)

Al Shebab « bat de l’aile ,(popularité : 1 %)

Etats Unis : Un étudiant burundais sous menace d’expulsion ,(popularité : 1 %)

Dossier Yannick Nihangaza : L’Australie va expulser le plus grand rouleau compresseur ,(popularité : 1 %)