Sont-ils des boucs émissaires ?




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 24 mars 2013  à 14 : 28 : 00
a

Evrard Giswaswa, ancien maire de la ville de Bujumbura, Cyprien Horugavye , ancien directeur général de société de gestion du marché central de Bujumbura et un rwandais propriétaire du stand où le feu qui a ravagé l’incendie plaident non coupables après les résultats de la commission qui était chargée de mettre la lumière sur l’incendie du marché de Bujumbura.

Au cours de la conférence de presse de ce vendredi en effet , le procureur général de la république s’est gardée de révéler le sort réservé à Vedaste Gasangwe , propriétaire du stand où le marché a pris origine.« Je ne peux annoncer à la radio et à la télévision ce que le ministère public envisage. Sachez tout simplement que le ministère public instruit à charge et à décharge. Celui qu’il constatera qu’il n’avait aucune part de responsabilité dans le dossier du marché central sera blanchi par la justice ». a-t-il souligné.

Puisqu’il a été prouvé que l’incendie qui a ravagé le marché est d’origine accidentel, l’ancien directeur général de la société de gestion du marché central devrait lui aussi être libre, estime de sa part son avocat Dieudonné Bashirahishize . « Le mandat d’arrêt de mon client stipulait qu’il était de ceux qui avaient mis le feu sur le marché. Du moment que les enquêtes prouvent que l’incendie du marché est d’origine accidentel, le ministère public n’a aucun autre choix que celui de le libérer » a-t-il martelé.

L’autre locataire de la prison central est Evrard Giswaswa. La commission estime que pendant les enquêtes, il a été constaté des cas de gestion frauduleuse, de concussion et autres qui pèsent contre cette autorité. Son avocat dit que si la commission avait pour mission de mettre la lumière sur les causes de l’incendie du marché de Bujumbura, cette commission ne devrait pas s’écarter de cette mission. Il a aussi signalé que le maire de la ville du fait qu’il jouissait du privilège de juridiction , il devrait être jugé plutôt par la cour anti corruption.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2337 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message