La société civile s’inquiète de l’issue de la CVR




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 25 mars 2013  à 07 : 18 : 39
a

Le président du Forum pour le Renforcement de la Société Civile Pacifique Nininahazwe a demandé au parlement de porter une attention particulière au contenu des consultations populaires pour que la commission vérité et réconciliation aboutisse sur une paix durable au Burundi.

Au cours d’une conférence de presse de ce vendredi, Le président du Forum pour le Renforcement de la Société Civile Pacifique Nininahazwe a indiqué qu’à l’heure actuelle le projet de loi sur la Commission Vérité et Réconciliation , CVR qui se trouve sur la table du parlement est imprécis sur certains aspects pourtant essentiels dans la recherche de la paix.

Selon lui, le projet ne précise pas la façon dont les commissaires seront élus au moment où la population avait demandé que les commissaires soient généralement composés d’hommes d’Eglises , de la société civile et non de politiques.

Selon lui, ce projet de loi vise aussi à écarter la justice pour les victimes des malheurs que le pays a connus. Il laisse des doutes sur les sanctions qui seraient prises à l’endroit des personnes qui seront accusées d’infractions imprescriptibles comme les crimes contre l’humanité, crimes de guerre et autres.

Ce même projet de loi ne précise pas la manière dont les infractions liées aux droits de l’enfant et les questions relative au genre seront sanctionnées, a encore souligné Pacifique Nininahazwe.

« Aussi longtemps que le tribunal spécial n’aura pas sa place dans la CVR la recherche de la paix de manière effective n’aura pas lieu au Burundi » a-t-il souligné.

Le Forsc recommande au pouvoir de Bujumbura de tenir en considération ces préoccupations comme le stipule aussi les standards internationaux pour que la CVR apporte ses fruits à travers le pays. Il a aussi déploré le silence assourdissant du parlement par rapport à ces manquements.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1852 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 8 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 6 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 6 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 6 %)

Muyinga : Le drapeau national, symbole cher ? ,(popularité : 4 %)

Abdoulaye Bathily, nouveau médiateur dans la crise burundaise ,(popularité : 3 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 3 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 3 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)