La société civile s’inquiète de l’issue de la CVR




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 25 mars 2013  à 07 : 18 : 39
a

Le président du Forum pour le Renforcement de la Société Civile Pacifique Nininahazwe a demandé au parlement de porter une attention particulière au contenu des consultations populaires pour que la commission vérité et réconciliation aboutisse sur une paix durable au Burundi.

Au cours d’une conférence de presse de ce vendredi, Le président du Forum pour le Renforcement de la Société Civile Pacifique Nininahazwe a indiqué qu’à l’heure actuelle le projet de loi sur la Commission Vérité et Réconciliation , CVR qui se trouve sur la table du parlement est imprécis sur certains aspects pourtant essentiels dans la recherche de la paix.

Selon lui, le projet ne précise pas la façon dont les commissaires seront élus au moment où la population avait demandé que les commissaires soient généralement composés d’hommes d’Eglises , de la société civile et non de politiques.

Selon lui, ce projet de loi vise aussi à écarter la justice pour les victimes des malheurs que le pays a connus. Il laisse des doutes sur les sanctions qui seraient prises à l’endroit des personnes qui seront accusées d’infractions imprescriptibles comme les crimes contre l’humanité, crimes de guerre et autres.

Ce même projet de loi ne précise pas la manière dont les infractions liées aux droits de l’enfant et les questions relative au genre seront sanctionnées, a encore souligné Pacifique Nininahazwe.

« Aussi longtemps que le tribunal spécial n’aura pas sa place dans la CVR la recherche de la paix de manière effective n’aura pas lieu au Burundi » a-t-il souligné.

Le Forsc recommande au pouvoir de Bujumbura de tenir en considération ces préoccupations comme le stipule aussi les standards internationaux pour que la CVR apporte ses fruits à travers le pays. Il a aussi déploré le silence assourdissant du parlement par rapport à ces manquements.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1879 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril





Les plus populaires
IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 12 %)

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi ,(popularité : 8 %)

Prosper Bazombanza soupçonné futur Premier Vice-Président,(popularité : 5 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 5 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 5 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 5 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 5 %)

Frédéric Bamvuginyumvira est désormais provisoirement libre ,(popularité : 5 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 5 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 5 %)