Leo Burundi reçoit un prêt de 25 millions de $ pour élargir son réseau




Par: Désiré Nimubona , vendredi 18 novembre 2011  à 08 : 22 : 46
a

La Société Financière Internationale vient de prêter un montant de 25 millions de dollars à la compagnie de téléphonie mobile Leo Burundi pour l’extension de son réseau dans tout le pays, apprend-ton d’un communiqué de Léo Burundi ce jeudi matin.

« Le Directeur Général de Leo Burundi, Raymond Laforce et le Senior Investment Officier de la Société Financière Internationale (SFI), Femi AKINREBIYO, ont procédé le mercredi 16 novembre 2011, à la signature d’un Accord de prêt d’un montant de vingt-cinq millions de dollars (…), » lit-on dans ce communiqué

« La SFI est l’une des rares institutions financières qui soutiennent les entreprises au Burundi et démontre qu’il y a un grand potentiel pour les investissements dans le pays, » a déclaré Raymond Laforce, Directeur Général de Leo Burundi.

« Nous pouvons voir qu’il a encore un grand potentiel pour l’expansion et le développement du secteur des télécommunications au Burundi et pour offrir nos services aux personnes dans les zones rurales et éloignées du Burundi. Le financement de la SFI va nous permettre de lancer des plans d’expansion très ambitieux, »a-t-il conclut.

« Abordables, les télécommunications mobiles se sont révélés être un outil puissant pour aider les gens à sortir de la pauvreté dans toute l’Afrique, » a déclaré Bernard Sheahan, Directeur des Infrastructures et Ressources Naturelles pour l’Afrique Subsaharienne, l’Amérique Latine et les Caraïbes.

« Avec cet investissant dans Leo Burundi, la SFI poursuit une longue histoire de soutien des connaissances, l’innovation et l’amélioration des services gouvernementaux et d’affaires que les communications mobiles peuvent offrir »
Le Burundi est l’un des pays africains dont l’usage des téléphones mobiles augmente du jour au lendemain.

Depuis le début des années 2000, la SFI a investi plus de 1 milliard $ dans 42 projets de téléphonie mobile couvrant 15 pays en Afrique.
La même compagnie venait d’offrir un e autre enveloppe de 5 ,5 millions de dollars pour la rénovation de l’Hôtel Water Front (Ex Novotel)

Cet hôtel, qui sera bientôt baptisé Hilton by Double Tree Burundi sera transformé en hotel cinq étoile et les travaux devraient durer au moins 8 mois.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1300 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 5 %)

Economie : "Le secteur minier doit être régulé",(popularité : 4 %)

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI ,(popularité : 3 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 3 %)

Vente des hypothèques : un autre tare dans le système bancaire Burundais,(popularité : 2 %)

L’Inde et le Burundi signent un mémorandum d’entente,(popularité : 2 %)

Où en est on avec la politique de charroi zéro ? ,(popularité : 2 %)

Les caféiculteurs appellent le Gouvernement à sauver le secteur café,(popularité : 2 %)

L’armée Burundaise, est elle capable de nourrir ses hommes ,(popularité : 2 %)

L’Agence Buundaise d’Investissement dresse un bilan positif et espère encore à un bon classement,(popularité : 2 %)