Businde : Une autre Zebiya deuxième génération




Par: Désiré Nimubona , jeudi 11 avril 2013  à 08 : 18 : 55
a

Une jeune femme d’une vingtaine d’année vivant à Muhanga en province de Kayanza dit avoir reçu des messages d’Allah destinés aux hommes et femmes politiques burundais, des leaders des églises et même des adeptes de Eusebie Ngendakumana.

Elle s’appelle Fatou Nahimana, une musulmane originaire de Businde mais vivant dans la commune de Muhanga.

« Elles sont perdues » raconte-t-elle parlant des adeptes d’Eusebie Ngendakumana, considérés comme des hors la loi par le Gouvernement.

Cette fille Fatou Nahimana souligne qu’Allah lui a demandé de dire aux chrétiens de Businde qu’ils ont aussi perdu le nord.

L’administration communale et même provinciale dit suivre de près le comportement et le discours de cette fille mais au niveau des leaders de l’islam dans cette province, Fatou est une pure menteuse et doit fermer sa bouche ou agir au nom d’une autre confession et nom au nom de l’islam.

Au niveau de la COMIBU, c’est presque le même langage. El Hadj Haruna Nkunduwiga souligne qu’il n’y aura pas un autre prophète, Mahomet ayant été le premier et le dernier. Et s’il arrivait qu’un autre vienne, il ne sera pas une femme.

Rappelons que le mois dernier 9 personnes sont mortes sous les balles des policiers à Businde dans un pèlerinage mensuel des adeptes d’une certaine Eusebie Ngendakumana qui dit avoir reçu des révélations de la Vierge Marie, mais décriée par l’Eglise Catholique.
Face à cette situation, le Gouvernement du Burundi durcit le ton, soulignant que ce groupe de Zebiya était hors la loi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2537 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 11 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 5 %)

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 4 %)

Musée Vivant , site intéressant au Burundi mais moins enrichi,(popularité : 3 %)

18ème albinos tuée, les organisations privées se lèvent pour dire assez !,(popularité : 3 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 2 %)

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance ,(popularité : 2 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 2 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 2 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 2 %)