Businde : Une autre Zebiya deuxième génération




Par: Désiré Nimubona , jeudi 11 avril 2013  à 08 : 18 : 55
a

Une jeune femme d’une vingtaine d’année vivant à Muhanga en province de Kayanza dit avoir reçu des messages d’Allah destinés aux hommes et femmes politiques burundais, des leaders des églises et même des adeptes de Eusebie Ngendakumana.

Elle s’appelle Fatou Nahimana, une musulmane originaire de Businde mais vivant dans la commune de Muhanga.

« Elles sont perdues » raconte-t-elle parlant des adeptes d’Eusebie Ngendakumana, considérés comme des hors la loi par le Gouvernement.

Cette fille Fatou Nahimana souligne qu’Allah lui a demandé de dire aux chrétiens de Businde qu’ils ont aussi perdu le nord.

L’administration communale et même provinciale dit suivre de près le comportement et le discours de cette fille mais au niveau des leaders de l’islam dans cette province, Fatou est une pure menteuse et doit fermer sa bouche ou agir au nom d’une autre confession et nom au nom de l’islam.

Au niveau de la COMIBU, c’est presque le même langage. El Hadj Haruna Nkunduwiga souligne qu’il n’y aura pas un autre prophète, Mahomet ayant été le premier et le dernier. Et s’il arrivait qu’un autre vienne, il ne sera pas une femme.

Rappelons que le mois dernier 9 personnes sont mortes sous les balles des policiers à Businde dans un pèlerinage mensuel des adeptes d’une certaine Eusebie Ngendakumana qui dit avoir reçu des révélations de la Vierge Marie, mais décriée par l’Eglise Catholique.
Face à cette situation, le Gouvernement du Burundi durcit le ton, soulignant que ce groupe de Zebiya était hors la loi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2520 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 38 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 25 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 8 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 5 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 5 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 4 %)

Semaine de la Saint Valentin dans l’archidiocèse de Gitega,(popularité : 4 %)

SOS : La vie de James en danger,(popularité : 4 %)

Les 1 er Lauréats en musicologie au Burundi,(popularité : 3 %)